Les médecins psychiatres mécontents 

Confinement oblige, ces praticiens peuvent uniquement consulter par téléphone ou vidéo conférence ...
Les médecins psychiatres mécontents 

Confinement oblige, ces praticiens peuvent uniquement consulter par téléphone ou vidéo conférence. Dans ce cas, leurs prestations ne sont  que partiellement prises en charge par les assurances maladies. Ils s'insurgent contre une situation jugée ambiguë 

(photo archives) (photo archives)

Les médecins psychiatres se sentent lésés par les assurances maladies. En vertu des directives de l’Office fédéral de la santé publique, liées à la pandémie au Covid-19, ils peuvent consulter uniquement par téléphone ou par vidéo conférence. Ils n’ont donc plus la possibilité de rencontrer directement leur patient. La méthode de travail change mais la durée des consultations demeure; elle avoisine généralement l’heure.

Or, selon Tarmed, seul les vingt premières minutes d’une consultation de télémédecine  sont prises en charge par les assurances maladies. Qui paie les coûts liés aux minutes de consultation supplémentaires ? Le praticien ne peut pas vraiment offrir ses prestations à son patient, sous peine d'être privé d’un important manque à gagner, sans possibilité de compensation.  

Les médecins psychiatres sont montés au front. Par le biais de leur fédération, ils ont demandé l’arbitrage de l’OFSP pour régler une question qui permet aux assureurs maladies de se décharger d’une partie de coûts payés en temps normal. La décision de l'OFSP est attendue pour ce lundi. /mne

 

Pierre Vallon, président de la Fédération des médecins psychiatres


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus