Covid-19 : le Canton lance plusieurs outils de soutien

Ces différentes prestations visent à maintenir la santé physique, psychique et sociale de la ...
Covid-19 : le Canton lance plusieurs outils de soutien

Ces différentes prestations visent à maintenir la santé physique, psychique et sociale de la population

Le gouvernement neuchâtelois espère combattre notamment la solitude de la population durant l'isolement social. Le gouvernement neuchâtelois espère combattre notamment la solitude de la population durant l'isolement social.

Les normes sanitaires imposées par l’Etat favorisent l’isolement social. Pour en limiter l’impact négatif, le Conseil d’Etat neuchâtelois lance plusieurs mesures supplémentaires, qui devraient bénéficier en priorité les personnes les plus vulnérables :

- une plateforme pour centraliser les offres et demandes de bénévolat, par benevolat neuchatel, déjà disponible sous www.benevolat-ne.ch, accompagné d’une charte du bénévolat Covid-19.

- une plateforme intercantonale Jura – Neuchâtel en collaboration avec la Fondation O 2 répertoriant les ressources d’aide à disposition et proposant une variété de contenus pour prendre soin de sa santé et garder le moral. On y accède par la page www.ne.ch/coronavirus rubrique « Gardons le cap ». Elle est fonctionnelle dès ce jour.

- un dispositif cantonal d’aide psychologique, pour les personnes en souffrance psychique. Il sera à disposition, par l’intermédiaire des professionnel-le-s en contact direct avec la population, notamment Nomad, les communes ou les professionnel-le-s de la santé et du social, qui recevront une information privilégiée ce jour. Ce dispositif est mis en place avec le Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP), l’Association des psychologues et psychothérapeutes privés, le Groupement des psychiatres neuchâtelois et l’Unité d’intervention psychosociale. Par ailleurs, le CNP continue à prodiguer les soins et traitements en faveur des personnes affectées dans leur santé mentale.

- une collaboration avec l’Association des communes neuchâteloises, afin de soutenir les communes dans leur rôle essentiel de proximité comme filet de soutien de première ligne. De nombreuses communes ont par ailleurs déjà mis en place des lignes téléphoniques dédiées et entrepris ces derniers jours de premières actions en faveur des personnes à risque.

D’autres mesures sont attendues ces prochaines semaines. /comm-dsa



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus