L’infoline coronavirus tourne à plein régime

La pandémie de COVID-19 suscite de nombreuses questions au sein de la population. La centrale ...
L’infoline coronavirus tourne à plein régime

La pandémie de COVID-19 suscite de nombreuses questions au sein de la population. La centrale de gestion de crise du canton de Neuchâtel répond à près de 400 appels par jour

Quatre personnes à la fois répondent de 8h à 17h les jours de semaine. Quatre personnes à la fois répondent de 8h à 17h les jours de semaine.

« Infoline cantonale pour le coronavirus, bonjour ! » L’ambiance est à la concentration dans la centrale de gestion de crise du canton de Neuchâtel. Les collaborateurs chargés de prendre les appels pour répondre à la population dérochent le téléphone près de 400 fois par jour. Un chiffre qui a sensiblement augmenté depuis la semaine dernière.

« La moitié des appels concernent des questions individuelles, constate Laurent Kaufmann, médecin cantonal adjoint. Nous recevons également beaucoup de questions au sujet des manifestations, ou des conduites à tenir dans des structures comme des écoles ou des crèches ».

Reportage au coeur de la centrale de gestion de crise à Neuchâtel

Une équipe de 15 à 20 personnes, en tournus, a été réquisitionnée par l’Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton du Neuchâtel pour les deux mois à venir. Elles travaillent par équipe de quatre, de 8h à 17h les jours de semaine. Il ne s’agit pas d’une équipe médicale. Leur mission première est donc de répondre aux questions de la population mais aussi de les rediriger vers les bons numéros ou structures en fonction de leurs problématiques individuelles.

Avant d’appeler une hotline, les autorités cantonales recommandent de se connecter sur la plateforme internet coronacheck.ch. Un questionnaire à remplir donne à chacun une marche à suivre en fonction de ses symptômes ou questions. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus