Neuchâtel veut un moratoire sur la 5G

Le Grand Conseil a accepté mercredi une initiative cantonale urgente qui va dans ce sens. Le ...
Neuchâtel veut un moratoire sur la 5G

Le Grand Conseil a accepté mercredi une initiative cantonale urgente qui va dans ce sens. Le texte sera transmis à l’Assemblée fédérale. Il cible la 5G millimétrique, soit la future technologie

Le texte sera remis à l'Assemblée fédérale. (photo : Pixabay) Le texte sera remis à l'Assemblée fédérale. (photo : Pixabay)

Le Grand Conseil neuchâtelois veut un moratoire sur l’installation des réseaux mobiles 5G. Il a accepté mercredi par 56 voix contre 39 et 4 abstentions de soumettre une initiative cantonale allant en ce sens à l’Assemblée fédérale. Le texte cible la 5G millimétrique, à savoir les antennes qui utilisent de très hautes fréquences pour augmenter la puissance.

La gauche de l’hémicycle a soutenu le texte. Les avis étaient partagés dans les rangs PLR et Vert’libéraux-PDC. Seule l’UDC s’y est opposée en bloc.

Les auteurs du projet demandent ce moratoire en attendant les résultats d'une étude nationale avant d'exposer la population au rayonnement. Les résultats de ce monitoring ne sont pas attendus avant 2022. Il faut donc agir maintenant selon les initiants.

Fribourg et Neuchâtel ont décidé de soumettre l'implantation d'antennes 5G à l'octroi d'un permis de construire. Le Conseil d’Etat Laurent Favre a rappelé qu’un moratoire sur la 5G n’est légalement pas possible.

Les antennes 5G ont proliféré très rapidement en Suisse. Il existe désormais plus de 2'000 émetteurs en Suisse et 18 dans le canton de Neuchâtel.

Dans le texte du moratoire, le Grand Conseil demande à Berne de réaliser un cadastre national des ondes, en collaboration avec les cantons. Il souhaite aussi que les cantons et les communes soient associés à la planification de la couverture des différents réseaux sur leur territoire. /sma-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus