Val-de-Travers toujours en rouge

Le budget 2020 de la commune prévoit un déficit limité à trois millions de francs grâce à un ...
Val-de-Travers toujours en rouge

Le budget 2020 de la commune prévoit un déficit limité à trois millions de francs grâce à un prélèvement de 600'000 francs à la réserve de politique conjoncturelle

Depuis 2016, la commune connaît des budgets déficitaires. (Photo: illustration). Depuis 2016, la commune connaît des budgets déficitaires. (Photo: illustration).

Les finances de Val-de-Travers restent dans le rouge. Le budget 2020 prévoit une perte de 3 millions de francs, qui aurait atteint 3,6 millions sans un prélèvement de 600'000 francs à la réserve de politique conjoncturelle. Des chiffres qui ressemblent fortement à ceux de l’année en cours, qui prédit un déficit de 3,5 millions de francs. Fusionnée en 2009, la commune est déficitaire depuis 2016. Le montant total des charges atteint 70,5 millions de francs.


Charges en hausse

Les charges de personnel sont en hausse. Elles passent de 31,8 à 32,5 millions de francs. Une augmentation qui s’explique notamment en raison des évolutions dans les structures d’accueil parascolaires de la hausse des cotisations AVS ou encore de la participation au fonds cantonal pour la formation duale. Pour limiter la hausse, la progression des échelons a été gelée. En revanche, une prime à la domiciliation a été introduite « en remerciement aux collaborateurs habitant sur le territoire communal et en soutien à l’économie résidentielle, » précise le communiqué de l’exécutif. Si les charges en biens et services sont à la baisse, elles atteignent un niveau sous lequel il est difficile de descendre sans toucher les prestations, selon le Conseil communal.


Diminution des habitants

Les recettes sont en baisse, touchées par la diminution de la démographie et la réforme fiscale cantonale. Les autorités notent toutefois que la réforme de la fiscalité est compensée par d’autres mécanismes redistributifs, ce qui débouche sur un bilan « globalement neutre » pour la commune.

La capacité d’autofinancement des investissements de Val-de-Travers est extrêmement basse et dépasse tout juste le million de francs. Par ailleurs, la planification des investissements ne prévoit que des engagements réduits jusqu’à l’été, en raison de la fin de la législature. Les investissements nets inscrits au budget 2020 atteignent 12 millions de francs.


Déficit inquiétant

Si les déficits budgétaires présentés depuis 2016 ne manquent pas d’inquiéter le Conseil communal, celui-ci rappelle dans son communiqué que Val-de-Travers « peut compter sur une fortune de 30 millions de francs, à laquelle s’ajoute une réserve de politique conjoncturelle dotée de 13 millions ». Il précise également que ces montants ne sont pas une réponse à long terme à la situation financière. Pour l’exécutif, le chemin vers l’assainissement passe par une hausse de la population et le développement des activités économiques au sein de la commune. /comm-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus