Des bassins pour protéger le Val-de-Ruz

La commune vaudruzienne réfléchit à des moyens pour éviter les catastrophes comme les inondations ...
Des bassins pour protéger le Val-de-Ruz

La commune vaudruzienne réfléchit à des moyens pour éviter les catastrophes comme les inondations du 21 juin. Une des solutions serait de créer plusieurs bassins de rétention d’eau pour freiner le torrent

Un débit d'eau de 29 m3/s avait été mesuré lors de la catastrophe. Un débit d'eau de 29 m3/s avait été mesuré lors de la catastrophe.

Après les terribles inondations du 21 juin, la commune de Val-de-Ruz veut prendre des mesures pour éviter une nouvelle catastrophe. En marge de la réouverture de la route Villiers-Le Pâquier, ce samedi, les autorités ont notamment évoqué le projet de créer des bassins de rétention d’eau. Ceux-ci serviraient à contenir les torrents destructeurs causés par les intempéries.

Le conseiller communal en charge des travaux publics, Christian Hostettler, nous a confié qu’une rencontre était déjà agendée avec le Service cantonal des ponts et chaussées pour la mi-décembre. Les pistes envisagées pour la protection de la commune seront discutées à ce moment-là.

Il est notamment question de bassins de rétention, de rails pour freiner les débris ou de la gestion des eaux via des tuyaux, plus haut dans le terrain. Néanmoins, Christian Hostettler fait remarquer qu’avec un débit de 29 m3/s, comme mesuré lors des inondations du 21 juin, peu de mesures préventives auraient permis d’éviter la catastrophe.


Gestion des débris primordiale

Selon l’ingénieure du Service cantonal des ponts et chaussées, Myriam Robert : « une fois que Val-de-Ruz aura entrepris des réflexions, le service l’accompagnera pour la réalisation. » Toutefois, les ponts et chaussées admettent qu’un bassin de rétention est une idée parmi d’autres quant à la sauvegarde du Val-de-Ruz. L’experte ajoute que la priorité devrait surtout être mise sur la gestion des matériaux plutôt que celle de l’eau. Durant les inondations, les débris transportés ont causé plus de dégâts que les flots.

Si ce projet aboutit à Val-de-Ruz, la commune qui a déjà des bassins de rétentions ne sera pas la seule à disposer de ce système. Dans le canton de Neuchâtel, des bacs existent déjà à Perreux, ceci pour éviter que le village de Boudry ne soit inondé en cas de crue. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus