Le Creux-du-Van entre tourisme et sécheresse

Le fleuron du tourisme neuchâtelois a toujours la cote auprès des visiteurs. Les métairies ...
Le Creux-du-Van entre tourisme et sécheresse

Le fleuron du tourisme neuchâtelois a toujours la cote auprès des visiteurs. Les métairies en profitent, même si la sécheresse touche le bétail en estivage

Les touristes affluent sans discontinuer les jours de beau temps. Les touristes affluent sans discontinuer les jours de beau temps.

Le Creux-du-Van fourmille cet été. Après des mois de mai et de juin maussades, la saison touristique bat son plein avec les beaux jours. Une aubaine pour les métairies de la région qui connaissent de belles affluences depuis un peu plus d’un mois. Du côté de La Grand Vy, Benoît Favre vit sa première saison en tant que berger-tenancier.

Du côté du cirque, le flot de touristes est continu les jours de beaux temps. Entre amoureux de la nature, randonneurs, vététistes et curieux, chacun y trouve son compte. Nous sommes allés leur tendre le micro.

Si les tables des métairies en profitent, on tire cependant la langue du côté des étables. En cause, la sécheresse. On retrouve Benoît Favre.

Le bétail en estivage a déjà dû être réapprovisionné en eau deux fois cette saison et devra probablement l’être à nouveau. /rgi

La métairie de La Grand Vy. La métairie de La Grand Vy.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus