Les bisbilles se poursuivent à l’UDC neuchâteloise

Olga Barben exige des excuses publiques de la part de son collègue de parti Stephan Bovet qui ...
Les bisbilles se poursuivent à l’UDC neuchâteloise

Olga Barben exige des excuses publiques de la part de son collègue de parti Stephan Bovet à la suite de l’assemblée générale du 13 mars

Olga Barben ne souhaite pas lâcher le morceau et a déjà choisi son avocat. Il s’agit de ... Jean Studer. Olga Barben ne souhaite pas lâcher le morceau et a déjà choisi son avocat. Il s’agit de ... Jean Studer.

De nouveaux nuages s’amoncellent dans le ciel de l’UDC neuchâteloise. Olga Barben, députée UDC au Grand Conseil neuchâtelois, exige des excuses publiques de la part de Stephan Bovet. Le 13 mars, lors de l’assemblée générale du parti pour la désignation des  candidats aux élections fédérales de 2019, Olga Barben, qui n’a pas été choisie, a été attaquée frontalement par le président de la section UDC du Landeron. Stéphane Bovet a qualifié sa gestion de « catastrophique » lorsqu’elle occupait les postes de secrétaire administrative et vice-présidente du parti.

« C’est de la désinformation, des mensonges. Mon travail a été remarquable et j’ai des certificats de travail signés par les présidents de l’époque Yvan Perrin et Stéphane Moser qui le prouvent », explique Olga Barben qui nous a présenté les documents en question. Elle poursuit: « Si je n’obtiens pas d’excuses publiques, je me réserve le droit d’aller plus loin et de saisir la justice ».

Les compétences d'Olga Barben ont été reconnues par ses anciens présidents de parti. Les compétences d'Olga Barben ont été reconnues par ses anciens présidents de parti.

Autrement dit de porter plainte et peut-être aussi contester les résultats des listes des candidats pour les fédérales. « Les propos tenus à mon encontre ont pu influencer et mettre la pression sur les votants, mon image a été salie, c’est pourquoi j’ai pris un avocat. Il s’agit de Jean Studer ». N’y a-t-il pas un paradoxe d’être défendu par un ancien conseiller d’Etat, figure du parti socialiste ? « Il n’y a aucun problème à mes yeux, ce sont les compétences qui comptent pour moi », répond-elle.

Olga Barben ne souhaite pas pour autant claquer la porte de l’UDC neuchâteloise. « Je reste fidèle au parti et partage complètement les idées qu’il défend ».


Pas d’excuses

Contacté, Stephan Bovet nous a confirmé qu’il ne s’excuserait pas. Selon ce dernier : « Rien n’a été inventé et tout a été expliqué durant l’assemblée générale ». Le président de la section UDC du Landeron avance que : « Le travail d’Olga Barben a été une catastrophe, pas digne d’une secrétaire administrative du parti, ni d’une vice-présidente. Durant son mandat, elle a été transparente et on voit bien qu’elle n’est pas apte ». Stephan Bovet rajoute encore que sa collègue de parti n’a récolté que 11 voix lors de la désignation des listes pour les fédérales et qu’elle a fini bonne dernière. « Si sa candidature avait été acceptée, je donnais ma démission. Cela fait quatre ans que l’UDC traîne des casseroles et Olga Barben en fait partie. Elle est incompétente ! »

Il n’y aura donc pas d’excuses de la part du politicien landeronnais. Ce dernier nous a aussi confié qu’il n’exprimait aucune crainte quant à l’ouverture d’un possible volet juridique. « Je n’ai fait que dire la vérité et je trouve que c’est louable que quelqu’un a enfin crevé l’abcès. »


L'UDC ne prend pas position

Le président de la section cantonale du parti, Walter Willener, ne désire pour l’instant pas se prononcer quant à cette affaire. Dans l'immédiat, ce dernier souhaite réunir les documents et s’entretenir avec les deux parties impliquées avant de prendre une éventuelle décision. Walter Willener rappelle toutefois qu’il existe deux motifs d’exclusion de la section cantonale : « Ne pas payer ses cotisations ou nuire – et je ne dis pas gravement – aux intérêts du parti ».

L’affaire Olga Barben qui a traversé les frontières linguistiques n’a toutefois pas fait réagir à Berne. Le président du parti Albert Rösti déclare que l’UDC suisse n’a pas été informée de cette affaire. /jpp-jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus