Le Conseil général de Val-de-Travers dit trois fois oui

Le législatif a accepté la création d’une zone réservée et deux crédits d’étude qui concernent ...
Le Conseil général de Val-de-Travers dit trois fois oui

Le législatif a accepté la création d’une zone réservée et deux crédits d’étude qui concernent la sécurisation de Noiraigue et la mise en place de zones 30

Des zones limitées à 30km/h devraient être mises en place dans tous les villages de Val-de-Travers. Des zones limitées à 30km/h devraient être mises en place dans tous les villages de Val-de-Travers.

Zone réservée, zone dangereuse et vitesse limitée au menu du Conseil général de Val-de-Travers. Le législatif réuni lundi soir a accepté la création d’une zone réservée dans le cadre de la mise en application de la loi sur l’aménagement du territoire. Seuls les élus de l’UDC l’ont refusée ou se sont abstenus. Plus de 33 hectares de terrain pourraient être sortis de la zone à bâtir. La valeur des parcelles sera évaluée et les propriétaires dédommagés. Dans le même temps, le Conseil général des Verrières a lui aussi accepté la création d’une zone réservée sur le territoire communal.

Les élus de Val-de-Travers ont approuvé à l’unanimité un crédit d’étude de 96'000 francs relatif aux mesures de protection contre les chutes de pierre au Bois Pillion-La Clusette à Noiraigue. Le coût des travaux envisagés jusqu’alors dépasse les six millions de francs, mais des subventions cantonales et fédérales pourraient ramener le montant à la charge de la Commune à moins de deux millions.

Le Conseil général vallonnier a également accepté un autre crédit d’étude, destiné à la mise en place de zones où la circulation sera limitée à 30 km/h. Les neuf villages sont concernés, mais les axes principaux garderont leur limitation actuelle pour permettre une circulation fluide. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus