Feu vert à la mobilité du futur à La Chaux-de-Fonds

Le Conseil général a accepté à l’unanimité mardi soir le rapport d’information du Conseil communal ...
Feu vert à la mobilité du futur à La Chaux-de-Fonds

Le Conseil général a accepté à l’unanimité mardi soir le rapport d’information du Conseil communal qui concerne notamment le plan directeur communal des mobilités à l’horizon 2030

 Les élus ont montré leur volonté de prendre en mains le dossier de la mobilité pour les années à venir à La Chaux-de-FOnds

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a fait un bond en avant mardi. Il a donné son feu vert sans opposition au rapport d’information du Conseil communal autour des objectifs de mobilité à l’horizon 2030.

Les groupes politiques ont tous constaté la difficulté de la situation actuelle pour ce qui est du trafic motorisé, mais aussi concernant les dangers existants pour les piétons à certains carrefours, notamment au niveau du croisement des rues Neuve-Balance-Cure. Droite et gauche ont souligné l'importance des projets de contournement H18 et H20. « La ville est en attente de ses contournements comme un patient malade l’est pour un don d’organe. » a par exemple imagé le libéral-radical Sven Deschenaux.

Quelques remarques sont toutefois sorties des rangs, en particulier de la part de la gauche et du démocrate-chrétien Blaise Fivaz, qui ont déposé une résolution urgente pour demander au Conseil communal d’envisager des réductions de vitesse sur les rues dites collectrices et de liaisons. Mais pour l’UDC Jean-Denis Christen, les zones 30 « ne doivent pas fleurir comme marguerites au printemps. » La droite, à l’exception du PDC, s’est d’ailleurs abstenue au moment de la prise en considération de la résolution.

Pour le conseiller communal Théo Huguenin-Elie, « La Ville veut sortir d’un chaos organisé, pour proposer une politique de mobilité digne du 21e siècle, tout en tenant compte des réticences que la population a exprimé ces dernières années dans les urnes sur certains projets ». Le socialiste fait évidemment référence à la votation sur la mise en place de macarons de stationnement et d’une politique de mobilité, scrutin qui avait connu un double non en 2011, après un référendum lancé par le Touring club suisse et l’Automobile club suisse.

 

Le Conseil général derrière le HCC

Le législatif a également accepté par 36 voix contre 2 l’installation de nouvelles bandes de hockey sur glace flexibles à la patinoire des Mélèzes. Tous les groupes ont relevé l’importance de cet investissement pour la santé des utilisateurs, mais ont également montré leur attachement au HC La Chaux-de-Fonds. Le club de Swiss League pourra donc demander plus sereinement sa licence de jeu pour la saison 2018-2019. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus