Budget carmin à La Chaux-de-Fonds

La Chaux-de-Fonds reste dans le rouge. Le budget 2018 prévoit un déficit ramené à 5,2 millions ...
Budget carmin à La Chaux-de-Fonds

La Chaux-de-Fonds reste dans le rouge. Le budget 2018 prévoit un déficit ramené à 5,2 millions de francs grâce à un prélèvement de 10 millions dans la réserve de politique conjoncturelle

Les budgets 2017 et 2018 ont été moins rouges que prévus grâce à d’importants prélèvements dans la réserve de politique conjoncturelle.  Les budgets 2017 et 2018 ont été moins rouges que prévus grâce à d’importants prélèvements dans la réserve de politique conjoncturelle.

L’embellie n’est pas pour tout de suite à La Chaux-de-Fonds. Le budget 2018 prévoit un déficit de 5,2 millions de francs, malgré un prélèvement de 10 millions de francs à la réserve de politique conjoncturelle. Les investissements totaux se montent à 24,2 millions de francs, dont plus de la moitié financés par des taxes.

Si les rentrées fiscales stagnent à un niveau extrêmement bas, des signes encourageants sont visibles, selon le Conseil communal. « Les indicateurs conjoncturels sont en effet en passe de virer au vert, avec aussi la remontée de l’euro qui va profiter à l’industrie locale et horlogère essentiellement exportatrice » précise le communiqué.

 

Conserver les prestations

Le budget 2018 a été établi avec comme orientation de ne pas supprimer de prestations majeures pour la population, tout en cherchant de nouvelles économies. Dans cette optique, le travail de réorganisation des services se poursuit et des synergies inédites sont en cours d’analyse.

Le Conseil communal réfléchit également à des moyens d’augmenter les recettes, notamment en favorisant l’implantation de nouvelles entreprises grâce à une politique foncière active. Il s’agit également de convaincre les pendulaires de s’installer dans la Métropole horlogère. L’affectation de terrains en zone à faible densité devrait permettre le développement de quartiers de villas.

 

Macarons de parcage

Les automobilistes devraient aussi passer à la caisse. Les autorités penchent sur la mise en place d’une politique de stationnement avec la création d’un macaron payant pour le parcage en ville pour les pendulaires.

Le Conseil communal n’a pas intégré dans ce budget l’éventuel transfert de deux points d’impôts au canton. Une mesure qui priverait la Ville de 2,5 millions de francs. /comm-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus