Milvignes : la lutte s’organise pour sauver des offices de poste

Le parti de La Grappe à Milvignes ne veut pas d'une fermeture des offices de poste de Bôle ...
Milvignes : la lutte s’organise pour sauver des offices de poste

Le parti de La Grappe à Milvignes ne veut pas d'une fermeture des offices de poste de Bôle et d'Auvernier. Il a déposé une pétition munie d'environ 1'000 signatures à la Chancellerie cantonale vendredi

Le parti de l'Entente communale de Milvignes, La Grappe, a remis une pétition munie de 1'000 signatures vendredi au Château de Neuchâtel pour sauver les offices de poste de Bôle et d'Auvernier. Le parti de l'Entente communale de La Grappe, de Milvignes, a remis une pétition vendredi au Château de Neuchâtel pour sauver les offices de poste de Bôle et d'Auvernier.

Branle-bas de combat du côté de Milvignes : le parti de l’Entente communale de La Grappe a déposé une pétition munie de plus de 1'000 signatures à la Chancellerie cantonale vendredi après-midi. Le texte vise à lutter contre la fermeture des bureaux de poste de Bôle et d’Auvernier et à assurer le maintien de celui de Colombier au-delà de 2020. Cette pétition a aussi été remise à la Chancellerie communale de Milvignes au début du mois.

Le parti a le soutien du Conseil communal dans sa démarche. L’exécutif s’oppose fermement à ces fermetures. Il est en contact avec La Poste à ce sujet et n’hésitera pas à faire recours si nécessaire auprès de Postcom.

Entretien avec Agnès Decnaeck-Latour, présidente du parti de La Grappe :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus