Quel avenir pour le projet de prolongation du Littorail ?

Le tronçon du Littorail entre la place Pury et la Maladière à Neuchâtel ne fait pas partie ...
Quel avenir pour le projet de prolongation du Littorail ?

Le tronçon du Littorail entre la place Pury et la Maladière à Neuchâtel ne fait pas partie des priorités de la Confédération

Littorail Photo : By Alain Gavillet ("Trams aux fils") from Chêne-Bougeries, Suisse (Trams de Neuchâtel (Suisse)) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

La prolongation du Littorail à Neuchâtel n’est pas une priorité pour le Conseil fédéral. Le gouvernement n’a pas retenu le projet de création d’un tronçon de la place Pury à la Maladière dans son plan d’investissement 2030-2035 pour les infrastructures ferroviaires. Ce plan intitulé PRODES a été présenté fin septembre.

Le projet du Littorail, qui est une des parties de la stratégie Neuchâtel Mobilité 2030, est devisé à 42 millions de francs. Est-il menacé ? Non, pas sur la durée, répond Laurent Favre. Le chef du Département neuchâtelois du développement territorial et de l’environnement rappelle qu’il y aura d’autres générations de programmes, comme PRODES 2040. Le Canton n’a pas les moyens de financer lui-même cette extension vers l’est de la ville. Le conseiller d’Etat estime d’ailleurs qu’un financement sans la Confédération serait une erreur puisque le fonds fédéral FAIF auquel le Canton contribue doit permettre de financer ce type de développements.

Du côté de la Ville de Neuchâtel, on partage l’idée que la liaison ferroviaire directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds est la priorité principale pour laquelle il faut se battre. La cheffe du dicastère de l’éducation, la santé et la mobilité considère tout de même qu’une échéance à 2040 pour concrétiser la prolongation du Littorail est trop lointaine. Pour Christine Gaillard, il faut explorer d’autres pistes de financement fédéral, par exemple via les projets d’agglomération de la quatrième génération. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus