Crèches : offre adéquate sans être surnuméraire pour le Conseil d’Etat neuchâtelois

Le canton de Neuchâtel ne compte plus aucun enfant sur liste d'attente en matière d'accueil ...
Crèches : offre adéquate sans être surnuméraire pour le Conseil d’Etat neuchâtelois

Le canton de Neuchâtel ne compte plus aucun enfant sur liste d'attente en matière d'accueil préscolaire. Certaines places restent même vides. L'offre est jugée adéquate par le gouvernement neuchâtelois malgré la fermeture d'une crèche au Locle

Les parents neuchâtelois n’ont plus besoin de s’arracher les cheveux afin de trouver une place en crèche pour leurs jeunes enfants. La liste d’attente pour les structures d’accueil préscolaire est désormais vide. Certaines places restent même inoccupées, au point que Le Locle a annoncé vendredi la fermeture de la crèche de l’Étoile pour le mois d’août prochain. Cette décision est motivée par des difficultés financières mais aussi par un taux d’occupation n’atteignant que 50 %.

Pour la conseillère d’Etat en charge du Département de la famille, Monika Maire-Hefti, l’offre répond désormais à la demande. Elle ne s’attend pas à d’autres fermetures et explique la suppression de la crèche communale du Locle aussi par une question d’emplacement ; la structure n’étant pas en pleine ville. Elle appelle toutefois à la vigilance en matière d’ouverture de nouvelles crèches. À ses yeux, la gestion des places en accueil préscolaire a aussi été optimisée ces dernières années, ce qui peut expliquer que l’offre est désormais plus que suffisante.

Aujourd’hui, un effort reste en revanche nécessaire dans le domaine de l’accueil parascolaire, selon elle. Les trois villes que sont Neuchâtel, Le Locle et La Chaux-de-Fonds, mais aussi le Val-de-Ruz et le Val-de-Travers peinent à trouver des locaux adéquats, proches des collèges. À ce stade pour Monika Maire-Hefti, « le vrai défi, c’est celui-là ». /sbe  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus