La Vallée de la Stour fera ses valises

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a décidé à l’unanimité jeudi soir de restituer le tableau ...
La Vallée de la Stour fera ses valises

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a décidé à l’unanimité jeudi soir de restituer le tableau aux héritiers de ses premiers propriétaires

La salle du Conseil général de La Chaux-de-Fonds avait  un air d’espace de recueillement jeudi soir. Après de longues prises de parole de tous les bords politiques, l’assemblée a voté par 36 voix sans opposition de rendre le tableau de John Constable à ses propriétaires légitimes, les descendants d’Anna Jaffé.

L’œuvre qui était exposée au Musée des Beaux-Arts, avait été spoliée à cette famille par le Gouvernement de Vichy en 1942 avant d'appartenir à la famille Junod. Pour le conseiller général PLR et président de la commission du Musée des Beaux-Arts Claude-André Moser, il s’agit d’une solution adéquate, tant sur les plans moral et juridique mais aussi vis-à-vis de l’opinion publique.

À noter qu'un postulat socialiste a aussi été accepté par le législatif. Il demande au Conseil communal d'encourager la mise en valeur de l'oeuvre en question dans un musée, soit la Tate Gallery de Londres.

 

Le Conseil communal sur les bons rails

« Il n’y a pas eu de boulette », ce sont les mots de Théo Huguenin-Elie prononcés en fin de séance à propos de l’article de nos confrères de L’Impartial publié jeudi sur les travaux de la rue du Manège. On pouvait y lire que les rails avaient été posés trop bas par rapport à l’autre côté de la chaussée qui sera prochainement refaite. Faux, a répondu le chef d’urbanisme à une interpellation du PLR Alain Vaucher. Théo Huguenin-Elie revient sur les origines de ce couac qui n’en est pas vraiment un :

Ce raccord devrait coûter quelques dizaines de milliers de francs selon les estimations de la Ville. Une somme qui rentre dans l’enveloppe accordée par le Conseil général pour ce chantier.  À noter que l’intervention sur la partie sud de la chaussée était prévue dès le départ des travaux, les délais étant trop courts pour la réaliser sur la saison estivale 2017.

Les automobilistes devront donc à nouveau prendre leur mal en patience dès le printemps prochain, pour un chantier qui sera bien plus modeste que celui qui se tient actuellement sur ce tronçon.

Par ailleurs, le Conseil général a aussi accepté un crédit de 706'000 francs  pour l’acquisition d’un nouveau four crématoire au gaz pour le centre funéraire de La Charrière. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus