Feu vert aux travaux à Travers

Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté un crédit de 4,9 millions de francs. Le chantier ...
Feu vert aux travaux à Travers

Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté un crédit de 4,9 millions de francs

Des membres du POP ont remis au Conseil communal de Val-de-Travers une pétition munie de 1'607 signatures. Des membres du POP ont remis au Conseil communal de Val-de-Travers une pétition munie de 1'607 signatures.

Le débat a été long et nourri, mais le Conseil général de Val-de-Travers a fini par accepter lundi soir le crédit de 4,9 millions de francs pour les travaux communaux inhérents à la réfection de la H10 dans le village de Travers. L’arrêté a recueilli 31 voix favorables, les quatre oppositions venant des trois élus des Verts et d’un membre du POP.

Des travaux conduits par le Canton de Neuchâtel sont prévus pour poser un nouveau revêtement sur la H10 dans le village. Ce chantier s’inscrit dans le cadre d’un programme mené par la Confédération pour lutter contre le bruit lié à la circulation routière. La Commune de Val-de-Travers veut en profiter pour remettre en état les infrastructures souterraines, refaire les trottoirs, créer une vraie zone centrale et revoir les entrées du village. Certains membres du législatif ont pointé du doigt le côté luxueux des matériaux choisis, remettant en cause les pavés prévus au centre. Les Verts ont déposé un amendement pour remplacer les pavés par de l’enrobé, ce qui allégerait la facture de 150'000 francs. Ils ont été suivis par un membre du POP et l’ensemble de l’UDC, mais l’amendement a été refusé par une majorité. Les travaux pourraient démarrer en mai, une fois le délai référendaire passé. Le chantier devrait durer jusqu’à l’été 2018.

L’assemblée a par ailleurs accepté à l’unanimité un crédit de 165'000 francs pour le remplacement de la conduite d’eau de la rue du Docteur Leuba à Fleurier. Et à la fin de la séance, des membres du POP ont remis au Conseil communal une pétition « pour une réouverture large des guichets de la gare de Fleurier », signée par 1'607 personnes. Les heures d’ouverture avaient été réduites de plus de moitié en décembre. En février dernier, TransN a accepté d’étendre l’ouverture de 6h30 à 18h non-stop en semaine. Un premier pas salué par le Conseil communal et le POP. Mais la fermeture qui persiste le week-end n’est pas satisfaisante pour eux. Les réflexions se poursuivent pour voir ce qui peut être mis en place. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus