L’énergie divise le Grand Conseil

Le Grand Conseil neuchâtelois est divisé face à la Conception directrice de l’énergie et à ...
L’énergie divise le Grand Conseil

Le Grand Conseil neuchâtelois est divisé face à la Conception directrice de l’énergie et à la nouvelle Loi sur l’approvisionnement en électricité. Malgré un débat de plus de deux heures mardi, les députés n’ont pas encore voté la loi.

Pour le PLR, les objectifs du gouvernement sont louables et il faut effectivement tendre vers une société à 2'000 watt mais il faut également respecter la volonté populaire neuchâteloise, exprimée lors du référendum sur la dernière loi sur l’approvisionnement en électricité en 2012. Pour les libéraux-radicaux, le prix de l’électricité est trop élevé dans le canton de Neuchâtel, pour les entreprises comme pour les particuliers. La proposition du gouvernement est acceptable mais toute hausse de la taxe prévue risquerait de provoquer un nouveau référendum.

La gauche souhaiterait aller plus loin. Les socialistes considèrent la lutte contre les dépenses énergétiques, comme un enjeu primordial. Pour eux, la Conception directrice de l’énergie est « un bon point de départ pour une révolution ». Même point de vue pour le groupe PopVertsSol, qui estime qu’il faut instaurer une redevance cantonale unique de 0,3 centime pour tous, et non pas en fonction de la taille du consommateur.

La conception directrice neuchâteloise de l'énergie trace les mesures à prendre pour atteindre une société à 2'000 watts d’ici 2050. Des mesures que l’on peut résumer en trois points : réduire la consommation énergétique, augmenter la production d’énergie renouvelable et réduire les émissions de CO2.

Le débat reprend mercredi matin. /aju-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus