Augmentation d’impôt acceptée et référendum annoncé

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a accepté la hausse du coefficient fiscal de trois ...
Augmentation d’impôt acceptée et référendum annoncé

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a accepté la hausse du coefficient fiscal de trois points jusqu’en 2020 par une courte majorité, à 20 voix contre 16. La droite – PLR, UDC et PDC – a déjà annoncé sa volonté de lancer un référendum contre cette décision.

Les autres mesures destinées à améliorer la situation financière de la Métropole horlogère ont également passé la rampe. Elles avaient été amendées avant la séance par le Conseil communal après discussion avec les groupes, dans le but d’atteindre un consensus. Les employés communaux sont directement touchés. Les progressions salariales sont supprimées de 2018 à 2020, l’adaptation des traitements à l’indice du coût de la vie sera réduite de 0,8 point chaque année entre 2018 et 2020. La réduction d’horaire en fonction de l’âge est diminuée mais pas supprimée totalement. Dès 60 ans, elle sera de deux heures par semaine pour les personnes travaillant à plein temps. Par ailleurs, le droit aux vacances est revu. Si le personnel aura toujours droit à cinq semaines par an, le passage à six semaines se fera désormais à 50 ans, contre 48 actuellement. La septième semaine qui était introduite à 60 ans est supprimée. Les cadres perdent également les trois jours de congé supplémentaires destinés à compenser les heures supplémentaires.

En contrepartie, un pont AVS cumulable est introduit, ainsi qu’une allocation de résidence de 1'000 francs par an pour un emploi à temps complet pour les employés communaux qui habitent le territoire de la Ville, à l’exception des conseillers communaux. Les membres de l’exécutif ont également limité la durée de leur propre indemnité mensuelle d’accompagnement en cas de départ avant l’âge de la retraite à 12 mois de salaire contre 18 actuellement. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus