Val-de-Travers n’échappe pas au déficit

Le budget 2017 de Val-de-Travers présente un déficit de 2,6 millions de francs. La limite définie ...
Val-de-Travers n’échappe pas au déficit

Frédéric Mairy, le chef des finances de Val-de-Travers. Frédéric Mairy, le chef des finances de Val-de-Travers.

Comme d’autres communes neuchâteloises avant elle, celle de Val-de-Travers présente un budget 2017 déficitaire. L’excédent de charges se monte à 2,6 millions de francs, en raison d’une conjoncture économique difficile.

La limite définie par le règlement communal des finances n’est respectée que grâce à deux interventions : un prélèvement de 800'000 francs à la réserve de politique conjoncturelle et un dernier correctif lié à un changement de plan comptable. Sans ces mesures, le déficit réel se monterait à 4 millions. La perte des revenus fiscaux est importante, en particulier en ce qui concerne les entreprises, dont les impôts rapportent près de la moitié moins, soit un trou d’environ 800'000 francs.

Le budget 2017 de Val-de-Travers a été établi en comptant sur un statu quo global de la réforme de la péréquation des charges, en discussion sur le plan cantonal. D’autres volets y sont liés, comme la répartition de l’impôt sur les frontaliers qui rapporte près de 1,5 million de francs à la Commune.

L’exécutif souligne tout de même que les charges communales sont bien maîtrisées, que la fortune ne cesse d’augmenter depuis la fusion alors que la dette diminue. Ces finances saines permettent au Conseil communal de ne pas engager un nouveau programme d’économies pour l’année prochaine. Il s’attend encore à une année 2018 compliquée mais espère une amélioration dès 2019.

Le Conseil général se penchera sur le budget 2017 lors de sa séance du 12 décembre. /comm-msa


Actualités suivantes

Articles les plus lus