La gare aux marchandises sous la loupe

Les CFF scrutent l’ancienne gare aux marchandises de La Chaux-de-Fonds sous toutes ses coutures ...
La gare aux marchandises sous la loupe

La gare aux marchandises de La Chaux-de-Fonds est inscrite au cadastre des sites pollués des CFF. La gare aux marchandises de La Chaux-de-Fonds est inscrite au cadastre des sites pollués des CFF.

Les CFF scrutent l’ancienne gare aux marchandises de La Chaux-de-Fonds sous toutes ses coutures pour y déceler des traces de pollution. Les investigations durent depuis plusieurs années, par étapes.

D’abord, l’ancienne régie fédérale s’est penchée sur l’histoire du site afin de déterminer les lieux les plus sensibles. Les zones potentiellement touchées sont alors inscrites au cadastre des sites pollués. Des prélèvements y sont réalisés, puis sont envoyés en laboratoire. En fonction des résultats, l’autorité compétente – l’Office fédéral des transports ou le Service cantonal de l’économie selon les cas – décide s’il convient de dépolluer le site.

 

Principe du pollueur-payeur

La dépollution est à la charge du pollueur. Si celui-ci n’est pas connu ou plus en activité, c’est l’exploitant qui passe à la caisse, autrement dit les CFF.

Cette procédure est appliquée à tout le domaine ferroviaire. Le cadastre des sites pollués de l’entreprise a été lancé en 2002 et est régulièrement mis à jour. La pollution de la gare aux marchandises de la Métropole horlogère n’a rien d’exceptionnelle, comme pour la plupart des sites industriels.

Les résultats des investigations en cours à La Chaux-de-Fonds ne sont pas encore connus. Ils seront transmis à la Ville dans quelque temps. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus