Une nouvelle vie pour le collège de Sainte-Hélène

Le collège de Sainte-Hélène va à nouveau accueillir des élèves dès janvier prochain à La Coudre ...
Une nouvelle vie pour le collège de Sainte-Hélène

Ecole privée, Sainte-Hélène, Ecole Sainte-Hélène, Ecole Montessori, Ecole Moderne L’Ecole Moderne et l’Ecole Montessori vont prendre leurs quartiers dans le collège de Sainte-Hélène à La Coudre, à Neuchâtel, dès janvier prochain.

Le collège de Sainte-Hélène va à nouveau accueillir des élèves dès janvier prochain à La Coudre à Neuchâtel. L’Ecole Internationale de Neuchâtel - Méthode Montessori, basée aux Cadolles, et l’Ecole Moderne, actuellement au centre-ville de Neuchâtel, vont s’y installer avec leurs quelque 170 élèves. Le déménagement est prévu pour mi-décembre.

La réunion de ces deux institutions sous un même toit permettra d’offrir un cursus privé et bilingue français-anglais pour l’ensemble de la scolarité obligatoire, ce qui n’existait pas jusque-là dans le canton de Neuchâtel.

En effet, l’Ecole Moderne, qui se concentre sur le niveau secondaire, est prête à proposer des leçons en anglais dans certaines branches, soit les sciences naturelles, l’histoire, la géographie et éventuellement le dessin, si la demande est suffisante. Jusqu’à présent, elle se concentrait sur un enseignement en français.

Cette formation bilingue ne sera toutefois pas aussi poussée qu’à l’Ecole Montessori, qui offre un enseignement en immersion dans les deux langues pour le niveau primaire.

L’Ecole Moderne ne se transforme toutefois pas en école internationale pour autant. Elle garde son identité neuchâteloise.

L’absence de formation bilingue privée pour le secondaire poussait jusqu’à présent certains parents à partir, notamment du côté de Lausanne, selon Isabelle Bellaton, directrice de l’Ecole Montessori.

 

Plusieurs acteurs impliqués dans le projet

Ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans les efforts de l’Association for an international school in Neuchâtel, chapeautée par Jacques Soguel et qui réunit huit entreprises. C’est cette association qui loue le bâtiment de Sainte-Hélène à la Ville de Neuchâtel, à qui appartiennent les lieux. C’est déjà cette association qui louait le collège sous l’ère de la St-Georges School qui a fermé ses portes en 2012, faute d’effectifs suffisants.

En 2008, l’association avait mené de grands travaux de rénovation dans le collège à hauteur de 2,5 millions de francs. En contrepartie, la Ville lui avait accordé un loyer plus favorable. Ces conditions restent les mêmes avec l’installation de l’Ecole Moderne et de l’Ecole Montessori.

L’association a encore déboursé 500'000 francs pour des travaux actuellement en cours, principalement sur la toiture. De grandes lucarnes sont en train d’être créées afin d’amener de la lumière directe dans les combles en vue d’y installer des classes. Quelques murs ont aussi été abattus pour offrir des espaces plus grands à l’Ecole Montessori qui travaille avec des locaux spacieux.

La Ville de Neuchâtel apporte aussi une petite participation financière, dont le montant n’a pas été dévoilé, pour ces travaux. Le bail est prévu pour dix ans, soit jusqu’à fin 2024.

Le Canton a aussi contribué à l’installation de ces deux entités à Sainte-Hélène. Il a joué un rôle de facilitateur en mettant les différents acteurs en relation. L’Etat a aussi assuré la reconnaissance des diplômes délivrés par ces écoles pour permettre à leurs élèves d’accéder aux formations supérieures proposées dans le canton, notamment aux maturités bilingues des Lycées Jean-Piaget et Denis-de-Rougemont. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus