La vigne cachée de Travers

Le Val-de-Travers est très connu pour l’absinthe, mais bien peu de gens savent qu’on y fait ...
La vigne cachée de Travers

Les guêpes ont un peu perturbé la vendange à Travers. Les guêpes ont un peu perturbé la vendange à Travers.

Le Val-de-Travers est très connu pour l’absinthe, mais bien peu de gens savent qu’on y fait aussi du vin. C’est précisément dans le village de Travers qu’un passionné a installé de la vigne. Christophe Landry a planté ses premiers ceps autour de sa maison en 1998, par curiosité. Cette année, la vendange vient d’avoir lieu, le dimanche 19 octobre. La récolte est plutôt bonne, malgré un peu de pourriture due à la météo particulière de l’été et du début d’automne et l’attaque de guêpes en octobre.

La petite parcelle en terrasses fait désormais 400 mètres carrés. Elle est située plein sud, entourée de murs donc abritée du vent. Malgré les 730 mètres d’altitude, le raisin pousse bien. Le plus délicat est de faire face à des températures basses au printemps et à l’automne. Le gel a parfois eu raison d’un millésime, mais Christophe Landry réussit en général à produire près de 300 bouteilles chaque année, qu’il réserve à des privilégiés. Les cépages ? Du garanoir pour l’essentiel, du gamaret et du pinot noir. Le nom de ce vin issu d’un raisin qui a grandi aux pieds de l’église, c’est le Travers-Saints.

Christophe Landry est professionnel à la cave de la Clavenière, à Couvet, mais jardine sa petite vigne pour son plaisir et s’en sert comme d’un laboratoire. Sa philosophie, c’est d’intervenir le moins possible, de valoriser les aspects naturels. Il a attrapé le virus quand il était enfant et qu’il suivait son père, négociant en vin, en ayant simplement le droit de sentir et de tremper ses lèvres. /msa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus