De Neuchâtel à Upernavik

Le FabLab de la HE-Arc ingénierie essaime au Groenland. Deux jeunes Groenlandais en provenance ...
De Neuchâtel à Upernavik

Philippe Geslin, professeur à la HE-Arc et Gaëtan Bussy co-directeur du FabLab au cours de l’échange de plaques avec Ole et Knud, les deux jeunes Groenlandais qui conduiront le FabLab d’Upernavik. Philippe Geslin, professeur à la HE-Arc, et Gaëtan Bussy, co-directeur du FabLab, au cours de l’échange de plaques avec Ole et Knud, les deux jeunes Groenlandais qui conduiront le FabLab d’Upernavik.

Le FabLab de la HE-Arc ingénierie essaime au Groenland. Deux jeunes Groenlandais en provenance de la ville d’Upernavik suivent une formation à Neuchâtel cette semaine. De retour dans leur communauté, ils vont lancer le projet Objets étranges, du nom des sculptures traditionnelles inuits.  

L’idée, c’est de scanner puis d’imprimer en 3D les amulettes conservées dans les musées européens, afin de permettre aux chasseurs des communautés de la région d’Upernavik au Groeland de les reproduire avec les techniques traditionnelles. Ces objets étranges seront ensuite vendus aux touristes, sur place, dans les musées à travers l’Europe et sur des bateaux de croisière.

Les restrictions sur la pêche et la chasse obligent les Inuits à trouver de nouvelles sources de revenus. Ce projet doit les aider tout en permettant une sauvegarde des traditions.

La création d’un FabLab au Groenland va servir également à d’autres projets, puisque ce type de laboratoire est ouvert à la population dans son ensemble. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes