Jean-Charles Legrix presque blanchi

Tout n’est pas noir ou blanc dans l’affaire Legrix. Le rapport de Claude Rouiller, expert mandaté ...
Jean-Charles Legrix presque blanchi

 Jean-Charles Legrix.

Tout n’est pas noir ou blanc dans l’affaire Legrix. Le rapport de Claude Rouiller, expert mandaté par La Chaux-de-Fonds à la suite de la décision du Tribunal cantonal, a été dévoilé mardi matin.

Les conclusions sont beaucoup plus nuancées que celles de l’audit qui a mené à la destitution de Jean-Charles Legrix en août 2013. L’élu UDC est totalement blanchi des accusations de harcèlement sexuel. Le mobbing est également balayé, même si le rapport admet qu'une secrétaire du dicastère a souffert d’une atteinte à sa personnalité mais d’un degré de gravité peu élevé.

 

Management peu approprié

Dans ses conclusions, Claude Rouiller estime que le management de Jean-Charles Legrix a été peu approprié mais sans être illicite.

Quant au conflit qui a opposé le chef de dicastère au responsable de la voirie, il ne fait aucun vainqueur. Les deux protagonistes sont renvoyés dos à dos.

Les conclusions de l’audit réalisé au début de l’année 2013 sont fortement remises en question. Pour l’organe d’enquête, son auteur n’a pas fait preuve du recul nécessaire. De plus, la façon dont le rapport a été rédigé a pu influencer la perception qu’en ont eu les autres membres du Conseil communal. /mwi  

Jean-Charles Legrix presque blanchi

Reportage réalisé le 16.09.2014


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus