La fermeture de la faculté de théologie se précise

Le Conseil d’Etat neuchâtelois demande la fermeture de la Faculté de théologie de l’Université ...
La fermeture de la faculté de théologie se précise

Université de Neuchâtel, Faculté de théologie

Le Conseil d’Etat neuchâtelois demande la fermeture de la Faculté de théologie de l’Université de Neuchâtel. La demande apparaît dans le rapport du gouvernement sur le mandat d’objectifs 2014-2017 de l’université. Le texte a été rendu public vendredi et devrait être soumis au Grand Conseil au plus tôt cet automne.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois donne mandat à l’université de fermer la faculté de théologie dès la rentrée académique de septembre 2015. Il justifie cette demande en raison des effectifs des étudiants en théologie, qu’il qualifie de « maigres ». Ils sont actuellement 15 à fréquenter le site neuchâtelois.

Le gouvernement demande toutefois à l’université d’assurer que ces étudiants puissent terminer leur cursus auprès des facultés de théologie partenaires, soit celles de Lausanne et de Genève, et de réfléchir à la possibilité de maintenir un enseignement général dans le domaine de la théologie.

Il revient aussi à l’Université de Neuchâtel de proposer un plan de réaffectation du bâtiment qui abrite la faculté. L’avenir de la bibliothèque des pasteurs est lui aussi en suspens.

 

Moyens financiers réduits

Par ailleurs, l’Université de Neuchâtel devra certainement se contenter d’une enveloppe financière moins importante qu’espérée pour la période 2014-2017. Un montant de 46,9 millions de francs est validé pour 2014. Le Conseil d'Etat propose ensuite une progression annuelle de 0,5% par rapport à ce montant, ce qui pourrait ne pas suffire et qui contraindrait l’université à puiser dans ses réserves.

Finalement, durant ces quatre ans, l’université est chargée de valoriser encore ses centres de compétences et de renforcer ses collaborations avec les hautes écoles et les institutions de recherche dans le canton, mais aussi sur le plan national et international.

Le Grand Conseil aura le dernier mot sur ces mesures. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus