Les taxes sur les chiens devraient être moins élevées que prévu

Les détenteurs de chiens peuvent respirer. Les nouvelles taxes voulues par le gouvernement ...
Les taxes sur les chiens devraient être moins élevées que prévu

Les détenteurs de chiens peuvent respirer. Les nouvelles taxes voulues par le gouvernement neuchâtelois devraient être moins élevées que prévu. La commission parlementaire chargée d’examiner le projet de Loi sur les chiens veut alléger la charge qui pèsera sur les propriétaires, elle propose au Grand Conseil de modifier le texte de base.


Compromis fragile

Les discussions ont été longues et tendues au sein de la commission temporaire Loi sur les chiens. Les députés de gauche voulaient s’aligner au projet initial, convaincus que le Service vétérinaire avait besoin de cette nouvelle manne financière pour assumer ses tâches. Mais les députés de droite refusaient d’augmenter les taxes et de donner ainsi le sentiment à la population que tout est toujours plus cher à Neuchâtel.

Un compromis fragile a été trouvé, pour édulcorer le projet du Conseil d’Etat. Une majorité de la commission propose d’adopter une taxe communale annuelle de 60 francs maximum par chien au lieu de 100 francs, et une taxe cantonale de 60 francs maximum au lieu de 60 francs tout court. La surtaxe prévue pour les détenteurs de 3 chiens et plus est jugée exagérée par presque tous les membres de la commission, qui suggèrent de la supprimer.


Le débat va continuer en plénum

C’est le Grand Conseil qui aura le dernier mot au mois de juin, et le débat s’annonce déjà agité. La gauche va soutenir les montants prévus dans le projet initial, alors que le groupe libéral-radical va plaider pour des taxes encore plus basses que celles proposées par la commission. La majorité de droite du parlement semble convaincue par l'idée de diminuer les chiffres qui figurent dans le rapport du Conseil d'Etat, le tout sera de savoir de combien...

La nouvelle Loi sur les chiens a déjà fait monter les propriétaires aux barricades. Une pétition munie de plus de 5000 signatures a été déposée vendredi, pour protester notamment contre la taxe sur les meutes. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus