L'énergie éolienne n'est pas anecdotique

Neuchâtel doit apporter sa contribution à la sortie du nucléaire. Le Conseil d’Etat a défendu ...
L'énergie éolienne n'est pas anecdotique

 Le plan cantonal prévoit au maximum 59 éoliennes réparties sur cinq sites.

Neuchâtel doit apporter sa contribution à la sortie du nucléaire. Le Conseil d’Etat a défendu mardi le concept éolien validé par le Grand Conseil. Il a rappelé que la votation du 18 mai n’est qu’une étape dans la création de parcs éoliens sur le territoire cantonal.

Le contre-projet fixe les grandes lignes de la planification, à savoir cinq parcs et 59 machines au maximum. S’il passe, il faudra encore réaliser des études de faisabilité et demander des permis de construire. Des permis qui peuvent faire l’objet d’oppositions. Sans ce plan cantonal, aucun investisseur ne sera d’accord de financer ces études.

La planification du Conseil d’Etat devrait permettre de couvrir 70% de la consommation d’électricité des ménages du canton de Neuchâtel, ce qui n'est pas anecdotique, toujours selon le gouvernement.

Le contre-projet du Grand Conseil s’oppose à l’initiative Avenir des Crête : au peuple de décider ! qui demande que chaque projet soit soumis au peuple afin de respecter le décret de 1966 qui protège les Crêtes du Jura.

Il faut savoir que même si le peuple accepte l'initiative, le canton de Neuchâtel pourra se parer d’éoliennes sur les parcelles qui ne sont pas concernées par le décret de 1966. Ce qui est le cas en grande partie pour les deux parcs situés dans le Val-de-Travers.

Le Conseil d’Etat recommande donc d’accepter le contre-projet et de refuser l’initiative.

RTN organise un débat public le lundi 28 avril de 19h à 20h à l’Hôtel de La Vue-des-Alpes. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus