L'Université veut suspendre le professeur suspecté de plagiat

L’Université de Neuchâtel demande au Conseil d’Etat de suspendre avec effet immédiat le professeur ...
L'Université veut suspendre le professeur suspecté de plagiat

 Pour le moment, le professeur incriminé n'a pas repris ses cours. Il est en arrêt maladie.

L’Université de Neuchâtel demande au Conseil d’Etat de suspendre avec effet immédiat le professeur suspecté de plagiat, mais pour d’autres raisons cette fois-ci.

Selon un communiqué envoyé samedi soir, le Rectorat fait savoir que de nouveaux éléments sont venus s’ajouter au dossier qui concernent ce professeur de la Faculté des sciences économiques.

L’homme aurait fondé une société immobilière en juin dans le dos du Rectorat. Or, il aurait dû demander une autorisation à l’Université avant de procéder à la création de sa société, comme le veut le règlement interne.

Ce nouvel élément n’est ressorti dans aucune des deux enquêtes, ni préliminaire ni administrative. Raison pour laquelle l’Université demande au gouvernement, qui nomme les professeurs, la suspension du professeur jusqu’à la fin de l’enquête administrative.

La réponse du Conseil d’Etat n’a pas tardé à se faire entendre : quelques minutes après le communiqué de presse de l’Université, le Canton a rappelé que la gravité des faits ne justifiait pas une suspension immédiate sans respecter les procédures, à savoir le droit d’être entendu.

Le professeur pourra donc s’expliquer avant que le Conseil d’Etat ne se détermine.

La réponse du Canton devrait être communiquée la semaine prochaine. /comm-abo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus