Le budget 2013 de la ville de Neuchâtel accepté avec un bémol

Le budget 2013 de la ville de Neuchâtel aura presque fait l’unanimité. Le Conseil général l’a ...
Le budget 2013 de la ville de Neuchâtel accepté avec un bémol

Alain Ribaux Le conseiller communal en charges des finances, Alain Ribaux, avait de quoi être satisfait à l'issue du vote sur le budget.

Le budget 2013 de la ville de Neuchâtel aura presque fait l’unanimité. Le Conseil général l’a accepté par 36 voix et 3 abstentions, sans opposition, lundi soir. Le rapport du Conseil communal a toutefois subi une modification.

Le Parti socialiste est parvenu à faire passer un amendement sur l’une des lignes du budget concernant l’installation d’un système de cartes magnétiques sur les conteneurs destinés à recueillir les poubelles. Le coût de cette infrastructure est devisé à 285'000 francs. Le budget ainsi amendé affiche désormais un excédent de revenus de 2'569'100 francs.

 

Le système de cartes magnétiques ne convainc pas

L’exécutif est appelé à revoir sa copie et à soumettre de nouvelles propositions. Ce système de cartes magnétiques devait permettre, selon les autorités communales, d’éviter le tourisme des déchets et de rationaliser la récolte des sacs poubelle.

Le PS n’est pas convaincu par ces arguments et regrette que le Conseil communal n’ait pas répondu de manière satisfaisante, à ses yeux, aux diverses sollicitations faites sur le sujet au préalable.

 

Un budget unanimement salué

De manière générale, tous les partis ont fait part de leur satisfaction face à ces prévisions budgétaires. Ils se sont aussi montrés unanimes pour condamner l’éventuelle reconduction d’une contribution de solidarité en faveur du Canton qui pourrait coûter jusqu’à 5 millions de francs à la commune et plomber ainsi le budget.

Par ailleurs, le budget 2013 s’illustre par l’ampleur des investissements qui s’élèvent à plus de 61 millions de francs nets. Cette somme doit permettre de financer de gros chantiers comme la rénovation du collège du Crêt-du-Chêne.

 

La question du parc naturel périurbain reste en suspens

Finalement, le Conseil général n’a pas eu à se prononcer sur le Parc naturel périurbain de Chaumont-Neuchâtel. Le Conseil communal a retiré le rapport de l’ordre du jour. Ce revirement doit permettre à l’exécutif de prendre en compte les craintes exprimées par certains utilisateurs quant à l’accès à la forêt. Le dépôt du projet de parc auprès de la Confédération pourrait donc être repoussé à 2014. Il était initialement prévu pour mai 2013. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes