La réforme des filières peut avancer

Oui à une école en phase avec son époque! Le Grand Conseil neuchâtelois a plébiscité mardi ...
La réforme des filières peut avancer

Rentrée des classes La réforme pourrait entrer en vigueur à la rentrée 2014.

Oui à une école en phase avec son époque! Le Grand Conseil neuchâtelois a plébiscité mardi après-midi le projet de rénovation des filières au cycle 3, par 97 voix contre 1. Il s'agissait d'un vote de principe sur un rapport intermédiaire. Cette réforme de l'école obligatoire vise à supprimer les catégories maturité, moderne et préprofessionnelle.

Tous les groupes reconnaissent le nécessité de la réforme. Mais, à ce stade, les critiques restent vives sur ce rapport. Le groupe PopVertsSol estime notamment que la situation actuelle provoque l'exclusion de certains élèves. Pour le groupe, là où le bât blesse, c'est que le projet se base sur une neutralité des coûts. Le chef du Département de l'éducation, Philippe Gnaegi, estime que cette réforme peut s'autofinancer.

Le conseiller d'Etat reconnait toutefois que, dans ce rapport, il n'y a pas tout: c'est un texte intermédiaire et il sera complété.

La réforme, si elle aboutit, pourrait entrer en vigueur à la rentrée 2014. Elle devrait permettre de passer d'un système de filières à un système de niveaux. Cela vise à offrir des options à tous les élèves. Ils pourront notamment choisir le niveau des matières qu'ils étudient et y évoluer. Pour le gouvernement, les jeunes ne seront plus parqués dans une case. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus