Un groupe de travail pour aider le canton après l’échec du RER-TransRUN ?

Les autorités du canton de Neuchâtel doivent rapidement proposer des solutions aux enjeux de mobilité : c’est le message de Raphaël Grandjean après le refus du peuple concernant le RER-TransRUN, dimanche.

Cet entrepreneur neuchâtelois invite le Conseil d’Etat à s’entourer d’acteurs de la vie économique du canton pour trouver une alternative au projet. Raphaël Grandjean propose de créer un groupe de travail intitulé La mobilité du 21e siècle pour notre canton. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus