Une chaine humaine pour soutenir le RER neuchâtelois

Marcher pour soutenir le projet de RER neuchâtelois et inciter le peuple à voter oui le 23 ...
Une chaine humaine pour soutenir le RER neuchâtelois

Chaine humaine Le groupe de marcheurs du bas du canton mené par le président du Conseil d'Etat Philippe Gnaegi.

Marcher pour soutenir le projet de RER neuchâtelois et inciter le peuple à voter oui le 23 septembre. Dimanche, la Vue-des-Alpes a été le théâtre d’un rassemblement symbolique entre le haut et le bas du canton. Deux groupes de marcheurs sont partis respectivement du parking des Gollières aux Hauts-Geneveys et du Bas du Reymond, à La Chaux-de-Fonds. Organisée par un groupe de citoyens, cette marche a rassemblé environ 500 personnes. Plusieurs centaines de personnes ont accueilli les marcheurs sur le col.

Les deux groupes ont ensuite fusionné pour former une chaine humaine. En son centre, le président du Conseil d’Etat neuchâtelois, Philippe Gnaegi, entouré d’Olivier Arni, conseiller communal et vice-président de la Ville de Neuchâtel, et de Jean-Pierre Veya, conseiller communal et président de la Ville de La Chaux-de-Fonds.

Cette chaine revêt toute une symbolique, selon les organisateurs, puisqu’elle se veut le reflet de la cohésion entre le haut et le bas du canton de Neuchâtel.  Une flamme de l’espoir a été  allumée par Philippe Gnaegi et l’ancien gardien de football de Neuchâtel Xamax Pascal Zuberbühler. Cette flamme doit brûler jusqu’à la votation du 23 septembre. /rba


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus