Le conflit Nicati-Botteron devant le Conseil d'Etat

Le projet du RER-Transrun divise la population neuchâteloise. Il mine aussi un parti, en l’occurrence ...
Le conflit Nicati-Botteron devant le Conseil d'Etat

Claude Nicati Claude Nicati avait-il le droit de démettre Yvan Botteron de ses fonctions aux Chemins de fer du Jura?

Le projet du RER-Transrun divise la population neuchâteloise. Il mine aussi un parti, en l’occurrence le Parti libéral-radical. 

Dans une lettre adressée vendredi au président du Conseil d’Etat Philippe Gnaegi, le député PLR Yvan Botteron demande sur quelle base légale le chef de la gestion du territoire Claude Nicati l’a démis de ses fonctions d’administrateur des Chemins de fer du Jura. Le conflit est clairement ouvert.

Il faut rappeler qu’Yvan Botteron a été nommé aux Chemins de fer du Jura par un arrêté du Conseil d’Etat, daté d’octobre 2009. Son mandat court en principe jusqu’à fin juin 2013.

Son camarade de parti, le chef de la gestion du territoire Claude Nicati, lui a signifié par courrier début  juillet qu’il lui retirait son mandat au sein du Conseil d’administration des CJ. Motif : Yvan Botteron s’affiche contre le RER - il a défendu cette position devant le Grand Conseil - ce qui pose un problème à Claude Nicati, selon ses propres termes.

 

Opposition

Dans sa missive au président du Conseil d’Etat, Yvan Botteron demande donc sur quelle base légale Claude Nicati peut révoquer seul une nomination qui découle d’une décision collégiale du Gouvernement. Cette même question, posée directement au conseiller d’Etat en charge de la gestion du territoire, dans une lettre à  mi-juillet, est restée sans réponse.

Yvan Botteron demande aussi au Conseil d’Etat de considérer sa lettre comme une opposition, s’il est l’autorité compétente pour traiter un tel recours. Le député PLR  souhaite par ailleurs que le Gouvernement prenne position sur les pressions qu’il aurait subies de la part de Claude Nicati entre les deux votes du Grand Conseil.

La lettre d’Yvan Botteron sera soumise au Conseil d’Etat mercredi, au plus tard, selon le président Philippe Gnaegi. /fpa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus