Le TransRUN passe la rampe du Grand Conseil

Le TransRUN va de l'avant. Le Grand Conseil neuchâtelois a adopté mardi soir par 90 voix contre ...
Le TransRUN passe la rampe du Grand Conseil

Grand Conseil neuchâtelois Grand Conseil neuchâtelois

Le TransRUN va de l'avant. Le Grand Conseil neuchâtelois a adopté mardi soir par 90 voix contre 15 le décret visant la création d’un RER neuchâtelois. En première lecture, la majorité des groupes ont soutenu le texte, à l’exception de quelques députés PLR et de la plupart des UDC.

Mais le décret a été amendé. Le Canton se dote d’une règle d’or: il devra réduire les charges du budget de son fonctionnement. L’objectif: atteindre l’équilibre budgétaire pour l’exercice qui suit l’année de mise en exploitation du TransRUN, au plus tard en 2023.

Le législatif cantonal a également adopté par 93 voix contre 12 la Loi sur le fonds RER. Un texte qui détaille les modalités du financement du Réseau express régional. Les socialistes sont parvenus à préciser la répartition du financement entre les communes. Jusqu’au 31 décembre 2015, les communes financeront le TransRUN selon la clé de répartition de la Loi sur les transports publics. Au-delà, ce principe pourra être rediscuté.

Le Grand Conseil se prononce en seconde lecture dans un mois. Le projet TransRUN est soumis au peuple le 23 septembre. Il prévoit notamment la construction d'une liaison ferroviaire directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. Son coût se monte à 919 millions de francs, dont 359 millions qui pourraient être pris en charge par les CFF et le fonds d'agglomération. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus