Cinq arguments contre la nouvelle loi sur l’électricité

Cinq raisons de refuser la loi sur l’approvisionnement en électricité : le comité référendaire ...
Cinq arguments contre la nouvelle loi sur l’électricité

Cinq raisons de refuser la loi sur l’approvisionnement en électricité : le comité référendaire fait la liste de ses arguments contre la nouvelle taxe.

La redevance approuvée en décembre par la majorité de gauche du Grand Conseil neuchâtelois s’élève à 0,5 centime par kilowattheure au niveau cantonal et à 1,4 centime par kilowattheure au maximum pour les communes. La taxe cantonale permettrait d’alimenter le fond cantonal de l’énergie et de réaliser des assainissements énergétiques.

Selon le comité référendaire, les autorités cantonales Selon le comité référendaire, les autorités cantonales "pressent le citoyen comme un citron".

Une taxe inutile et péjorative ?

Selon le comité référendaire, composé des partis de droite et des milieux économiques, le Canton de Neuchâtel est l’un des plus chers de Suisse en matière d’électricité. Le comité parle d’une taxe de trop qui est en vigueur dans certaines communes depuis plusieurs années sans base légale. A Neuchâtel, à La Chaux-de-Fonds, au Locle et aux Planchettes, le montant de la redevance approuvée par le Grand conseil est déjà en vigueur. Il s’élève à 2 centimes par kilowattheure aux Brenets et à 2,35 centimes à Val-de-Travers et à Brot-Dessous. En revanche, Boudry, Cortaillod, Peseux, Saint-Blaise, Cornaux et le Landeron ne paient pas de taxe à l’heure actuelle. Une disparité qui serait résolue avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Toutefois, selon les référendaires l’argument du Conseil d’Etat que globalement particuliers et entreprises ne paieront pas plus qu’actuellement ne tient pas la route.

Ils parlent d’une hausse de 10% qui menacerait l’emploi dans le canton, car elle réduirait l’attractivité de Neuchâtel.

Enfin, les référendaires estiment que cette nouvelle loi ne répond à aucun besoin : une politique énergétique doit se décider à l’échelle fédérale. Or, il existe un fond fédéral de l’énergie.

Le peuple se prononce le 17 juin. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus