La biodynamie séduit les vignerons

De plus en plus de vignerons neuchâtelois s’intéressent à l’agriculture biodynamique. Sous ...
La biodynamie séduit les vignerons

De plus en plus de vignerons neuchâtelois s’intéressent à l’agriculture biodynamique. Sous l’égide de la Station viticole cantonale, un groupe de travail composé d’une dizaine de domaines s’est formé. L’objectif est d’expérimenter cette technique sur environ 18 hectares de vignes, à Auvernier et Cressier.

Deux agriculteurs neuchâtelois qui pratiquent la biodynamie depuis de nombreuses années apportent leurs conseils à ce groupe de travail. Il s’agit d’Ueli Hurter à la ferme de l’Aubier à Montézillon, et de Christian Rossel, vigneron-encaveur à Hauterive.

Les bases de la biodynamie ont été posées par l’anthroposophe Rudolf Steiner. Pour traiter les vignes, cette méthode utilise  des extraits végétaux, de la bouse de vache macérée dans une corne ou encore de la silice de corne. Cette technique prend en considération les rythmes lunaires. /mvr


Actualisé le

Articles les plus lus