Le Locle accepte la nouvelle gestion des déchets

La Mère commune dit oui à la taxe au sac. Le Conseil général du Locle a accepté lundi soir ...
Le Locle accepte la nouvelle gestion des déchets

Le Conseil général du Locle Le Conseil général du Locle s'est prononcé favorablement sur la nouvelle gestion des déchets lundi soir.

La Mère commune dit oui à la taxe au sac. Le Conseil général du Locle a accepté lundi soir, par 23 voix contre 4, le rapport consacré à la nouvelle formule de gestion des déchets, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2012.

A partir de cette date, la population devra se munir de sacs poubelle officiels, dont le tarif est fixé à 2 francs pour 35 litres.

A cette taxe au sac s’ajoute une taxe de base de laquelle sera déduite 30% financée par l’impôt, ainsi qu’une taxe par ménage avec pondération, selon le nombre de personnes vivant sous le même toit. Par exemple, un ménage de deux personnes paiera 1,8 fois cette taxe et non pas deux fois, parce que l’on compte deux personnes.

Ce nouveau financement vise un meilleur tri des déchets. Un ménage qui veille à l’environnement ne devrait ainsi pas payer beaucoup plus cher qu’actuellement (entre 5,55 et 16,55 francs de plus par mois, selon le nombre de personnes par ménage). La maxi-déchetterie du Crêt-du-Locle devrait être ouverte début janvier 2012 pour faciliter le tri.

Le Conseil général a fait un geste en direction des familles. Elles recevront 25 sacs de 35 litres par enfant et par année durant les trois premières années de vie du nourrisson. Le groupe socialiste réclamait 75 sacs ; une mesure jugée disproportionnée par le Conseil communal et les autres partis, puisque la consommation annuelle d’un ménage à deux est estimée à 68 sacs.

De leur côté, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds se sont déjà prononcées favorablement sur le sujet.

Lors de sa séance, le Conseil général loclois a également accepté une motion du parti populaire ouvrier (POP). Le texte demande le soutien politique de la Mère commune à un projet d’étude en vue d’un bus électrique se rechargeant lors de freinages et de descentes ; projet qui pourrait bénéficier d’un soutien financier européen.

Le Conseil général ne s’est par contre pas prononcé sur le statut des conseillers communaux, la Commission financière ayant retiré le rapport de l’ordre du jour. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus