L’EREN prévoit un budget 2012 déficitaire

Le budget 2012 de l'Eglise réformée évangélique de Neuchâtel, en pleine redéfinition de son rôle au sein de la société neuchâteloise, s'annonce déficitaire. Le Synode prévoit un excédent de charges d’environ 750’000 francs.

Diversification, afflux de nouvelles rentrées financières et/ou réduction de ses charges : ce sont les pistes évoquées par le Conseil synodal pour remédier à la situation. Pour faire face à la perte de la contribution de l’entreprise Philip Morris, l’Eglise devra négocier une participation financière des institutions dans lesquelles elle intervient. Contribution qui devrait s’élever idéalement à 80% du coût de travail de l’Eglise.

Par ailleurs l’EREN réfute la position du Conseil d’Etat qui souhaite limiter les services reconnus comme relevant de l’intérêt public. L'Etat propose de rayer de la liste le travail auprès des ainés, la formation religieuse et les services funèbres. Selon le Synode, ces services sont mentionnés dans le concordat liant l’Eglise et l’Etat comme faisant partie des services d’intérêt général reconnus par le Canton.

Une séance de relevée a été fixée au 18 janvier 2012. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus