Tom Egger veut se recentrer sur sa famille

Le conseiller communal de La Grande Béroche, Tom Egger, ne brigue pas un nouveau mandat. Le ...
Tom Egger veut se recentrer sur sa famille

Le conseiller communal de La Grande Béroche ne brigue pas un nouveau mandat. Le socialiste souhaite consacrer davantage de temps à sa famille, à son entreprise de ferblanterie et renouer avec son second métier d’ingénieur

Tom Egger ne rempile pas pour un troisième mandat au Conseil communal de La Grande Béroche, il nous parle de ses projets d'avenir mercredi dans La Matinale. Tom Egger ne rempile pas pour un troisième mandat au Conseil communal de La Grande Béroche, il nous parle de ses projets d'avenir mercredi dans La Matinale.

Il est encore là, mais pense déjà à la suite. Tom Egger ne rempile pas pour un troisième mandat au Conseil communal de La Grande Béroche. Une décision annoncée en février. Le socialiste a expliqué, mercredi dans La Matinale RTN, que « c’est un emploi qui prend beaucoup. On a toujours de la peine à accorder du temps à sa famille. Mon plus petit, qui a huit ans, a toujours vécu avec un papa conseiller communal. Le but était vraiment de me recentrer sur ma famille. »

Le socialiste a assisté mardi soir à la séance constitutive de l’exécutif, durant laquelle le PS a perdu l’un de ses deux sièges. Il a vécu cette session avec « un certain détachement, même si la tension était palpable. (…) Ensuite, au vu du résultat, tout de même triste. Mais finalement, c’est le jeu de la politique. Et il faut savoir l’accepter. »

Deux mandats « riches humainement »

De sa fonction de conseiller communal, Tom Egger va garder le « contact humain que ce soit à travers les membres du Conseil général, la population qu’on découvre ou redécouvre. Il y a aussi tous les collaborateurs et collaboratrices et tous les mandataires privés avec qui on doit discuter, se confronter. La confrontation a aussi lieu avec les membres du Conseil général. Tout cela fait qu’il y a une richesse humaine dans cette fonction politique. » 

Parmi les projets qui ont vu le jour durant ses mandats, le socialiste relève la nouvelle salle de gym de Gorgier et la double salle de sport de Bevaix. En ce qui concerne les grands défis qui attendent la commune, Tom Egger mentionne l'énergie. Le socialiste quitte le Conseil communal le 30 juin. Après, il se consacrera à son entreprise de ferblanterie et « comme j’ai la chance d’avoir une double formation, soit, ingénieur et ferblantier, je vais aussi repartir sur la partie ingénierie », conclut-il. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus