Relever le défi du vieillissement de la population

Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte d’un rapport portant sur les différentes actions ...
Relever le défi du vieillissement de la population

Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte d’un rapport portant sur les différentes actions mises en place et encore prévues pour soutenir les seniors

Par le biais du projet Win3, des seniors s'investissent dans les classes, auprès de la jeunesse. Il s'agit de l'un des programmes mis en place par la Ville de Neuchâtel pour favoriser les liens entre générations. (Photo d'illustration libre de droit). Par le biais du projet Win3, des seniors s'investissent dans les classes, auprès de la jeunesse. Il s'agit de l'un des programmes mis en place par la Ville de Neuchâtel pour favoriser les liens entre générations. (Photo d'illustration libre de droit).

Prendre en compte les besoins des seniors : voilà la ligne directrice du rapport d’information validé lundi soir par le Conseil général de Neuchâtel. Le Conseil communal a dressé un panorama des mesures d’ores et déjà en place : cafés-rencontres dans différents quartiers, marches exploratoires visant à identifier les obstacles dans l’espace public, plan canicule et grand froid, services de livraison, etc. L’objectif est d’intensifier encore ces mesures dans les années à venir afin de maintenir les aînés en santé et en mouvement, tout en renforçant leur intégration sociale. 


Accroître le nombre de logements avec encadrement

Les autorités se donnent également pour mission de développer les logements avec encadrement, « qui risquent de manquer », selon l’élue vert’libérale Sylvie Hofer Carbonnier qui a rappelé que, selon les estimations, « le nombre de personnes de 65 ans et plus va augmenter de 30% d’ici 2040 pour atteindre 10'700 personnes dans la commune ». Le manque de places en EMS a également été relevé.

Pour Béatrice Nys, du groupe Verts/Pop/Sol, la Ville a un « rôle de coordinatrice » à jouer entre le Canton et les différentes associations qui viennent en aide aux seniors. La mission d’information de la Commune a en effet été évoquée par plusieurs élus.

Le groupe PS, par la voix d’Ariane Huguenin, a de son côté pointé du doigt la fracture numérique. « Il est déjà compliqué pour certains de commander un simple macaron de parcage en ligne », a déclaré l’élue.


Renforcer la lutte contre la pénurie de médecins généralistes

Le Conseil communal devra toutefois revoir sa copie sur un point. Le législatif a refusé de classer une motion appelant à favoriser la relève de la médecine de proximité.

La réponse apportée à la problématique de la pénurie de médecins de premier recours a été jugée insuffisante par le Conseil général. Pour Marc-Olivier Sauvain du groupe PLR, « on n’arrivera pas à répondre aux besoins de la population vieillissante ». À ses yeux, la Commune doit se montrer « proactive » pour attirer des médecins. L’élue Verts/Pop/Sol Aline Chapuis a abondé dans ce sens, estimant que la pénurie se fait déjà ressentir. Une partie de son groupe attendait ainsi davantage d’informations pour chiffrer cette réalité et des mesures plus concrètes. Il apparaît qu’à ce jour, la densité en EPT des médecins de famille s’élève à 1.2 pour 1'000 habitants dans la Commune. Ce chiffre pourrait toutefois tomber à 0.9 pour 1'000 habitants dès 2028, soit en dessous de la valeur recommandée de 1.0, selon le rapport.

À noter encore que la Commune de Neuchâtel compte une déléguée aux personnes âgées dans ses rangs. L’objectif d’un tel poste est notamment de développer un « réflexe senior » dans les différentes politiques. /sbm


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus