Pas de moratoire sur les routes

Le Grand Conseil neuchâtelois n’a pas donné suite mercredi à une pétition citoyenne. Il estime ...
Pas de moratoire sur les routes

Le Grand Conseil neuchâtelois n’a pas donné suite mercredi à une pétition citoyenne. Il estime qu’il n’est pas cohérent de remettre en cause le contournement de La Chaux-de-Fonds, principalement visé

Les députés estiment qu'il n'est pas cohérent de remettre en cause le projet de contournement est de La Chaux-de-Fonds. (Image d'archives) Les députés estiment qu'il n'est pas cohérent de remettre en cause le projet de contournement est de La Chaux-de-Fonds. (Image d'archives)

Interdire la construction de routes dans le canton de Neuchâtel. La proposition a été très largement refusée mercredi matin par le Grand Conseil neuchâtelois. Elle émanait d’un groupe de citoyens via une pétition. Le texte a été balayé par 79 voix contre 8 et 11 abstentions. Quelques Verts et Vert’libéraux y ont adhéré. La pétition visait avant tout la construction de la H18 à La Chaux-de-Fonds. Mais elle s’en prend aussi aux aménagements routiers qui, selon les pétitionnaires, visent avant tout à faciliter le trafic individuel alors qu’il faudrait, au contraire, en faire davantage pour la mobilité douce. Le vert'libéral Aël Kistler est aussi d’avis que le Canton n’en fait pas assez, en tout cas pas assez vite.

Aël Kistler

Plusieurs députés s’inquiètent aussi de la faible diminution de la mobilité individuelle. Mais ils n’ont pas voulu mettre des bâtons dans les roues de la H18. Quant au Conseil d’Etat, il estime que le Canton est sur les bons rails. Selon Laurent Favre, le recours aux transports publics évolue dans le bon sens et va encore augmenter ces prochaines années, notamment grâce à la ligne directe et au doublement de la ligne du Pied du Jura. Le conseiller d’Etat en charge du dossier a aussi indiqué qu’en dehors de la H18, aucune nouvelle infrastructure n'était prévue dans le canton. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus