Le budget 2024 de l’EREN dans le rouge

Il affiche un déficit de près de 1,5 million de francs. La baisse des contributions ecclésiastiques ...
Le budget 2024 de l’EREN dans le rouge

Il affiche un déficit de près de 1,5 million de francs. La baisse des contributions ecclésiastiques et le renchérissement du coût de la vie ont encore péjoré l’exercice par rapport à 2023

Les comptes 2024 de l'EREN sont dans le rouges. (Image d'illustration.) Les comptes 2024 de l'EREN sont dans le rouges. (Image d'illustration.)

Le budget 2024 de l’EREN à nouveau dans le rouge. L’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel prévoit un déficit de près de 1,5 million de francs. L’exercice a été adopté mercredi par le Synode. Il a aussi validé le principe de vente de biens immobiliers pour absorber le déficit. Pour 2024, l’excédent de charges est plus important que pour 2023 qui tablait sur un déficit de près de 1,3 million de francs.

L’EREN explique cette péjoration principalement par trois facteurs : la baisse des contributions ecclésiastiques, la création d’une réserve de 100'000 francs pour l’impôt foncier et l’augmentation du renchérissement du coût de la vie. Malgré sa précarité financière, le Conseil synodal a en effet décidé de maintenir la politique d’indexation des salaires. Pour améliorer la situation, l’EREN relève qu’elle doit faire des choix stratégiques et diminuer le nombre de postes de travail. Elle indique également que depuis 2016 des économies annuelles de l’ordre de 400'000 sont constatées dans les comptes, principalement en raison de la fluctuation d’occupation des postes salariaux, des dons et de la contribution ecclésiastique.

Le Synode a aussi chargé le Conseil synodal de clarifier le rapport entre la contribution ecclésiastique et l'invitation à s'acquitter totalement ou partiellement du montant du service funèbre. /comm-sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus