Des piscines tempérées, mais sans exagérer 

Cet été, les bassins du canton de Neuchâtel seront chauffés comme l’année passée dans toutes ...
Des piscines tempérées, mais sans exagérer 

Cet été, les bassins du canton de Neuchâtel seront chauffés comme l’année passée dans toutes les infrastructures du canton, tout en essayant d’économiser l’énergie au maximum

Au Nid-du-Crô, seule la zone d'eau ludique reste chauffée. Le bassin olympique et l'espace de plongeoir ne sont pas tempérés. (photo : archives) Au Nid-du-Crô, seule la zone d'eau ludique reste chauffée. Le bassin olympique et l'espace de plongeoir ne sont pas tempérés. (photo : archives)

Cet hiver, les piscines du canton de Neuchâtel ont dû baisser la température de leurs bassins pour réduire leur consommation d’énergie. Quelques semaines avant la réouverture estivale, on fait le point sur les différents moyens de tenir l’eau à température dans les établissements cantonaux.


Chacun sa méthode

La belle saison revient et les piscines extérieures se remplissent gentiment. Si l’année passée, des mesures avaient déjà été mises en place pour économiser l’énergie, la plupart des espaces de loisir cantonaux ont adopté la même stratégie cette année. Du côté du Nid-du-Crô et d’Engollon, le chauffage, bien que minime, est toujours présent à certains endroits. La zone d’eau ludique de Neuchâtel est pour le moment toujours chauffée alors qu’au Val-de-Ruz, les bassins sont tempérés au début de la saison avec du mazout, puis laissés au naturel jusqu’à la fin de l’été. 

Au niveau de la piscine des Combes à Boveresse, l’eau est réchauffée grâce à des panneaux thermiques et un peu de gaz. La Ville du Locle utilise quant à elle des panneaux solaires depuis plus de 20 ans. Enfin, à la piscine des Mélèzes, le chauffage se fait grâce à la patinoire extérieure.

Bien que les démarches soient de plus en plus économes, on ne peut pas encore parler de dépense d’énergie zéro pour les piscines neuchâteloises cette année. /elc


Actualisé le

Actualités suivantes