Le parc des musées sera rénové

La population ne se prononcera pas sur le crédit de 10 millions de francs pour la réfection ...
Le parc des musées sera rénové

La population ne se prononcera pas sur le crédit de 10 millions de francs pour la réfection du parc des musées de La Chaux-de-Fonds. Le référendum lancé par le PLR et l’UDC n’a pas récolté les signatures nécessaires

Le parc des musées tel qu'il est imaginé dans le projet du Conseil communal. (photo-montage: rapport au Conseil général / Ville de La Chaux-de-Fonds) Le parc des musées tel qu'il est imaginé dans le projet du Conseil communal. (photo-montage: rapport au Conseil général / Ville de La Chaux-de-Fonds)

La droite échoue dans sa quête de signatures contre le nouveau parc des musées de La Chaux-de-Fonds. Le projet devisé à plus de 10 millions de francs ne passera donc pas devant le peuple. Le PLR et l’UDC n’ont récolté mercredi qu’un peu moins de 2'000 paraphes sur les 2'890 nécessaires.

Cette rénovation prévoit d’importants travaux d’étanchéité pour le Musée international d’horlogerie (MIH), la création d’un café au rez-de-chaussée du Musée d’histoire, l’aménagement d’un ascenseur entre les deux institutions et la transformation du parc avec notamment davantage d’infrastructures ludiques pour les enfants et les familles. Si l’urgence de la rénovation du Musée international d’horlogerie n’était pas contestée, les partis de droite estimaient que la Ville n’a pas les moyens pour financer l’entier du projet.


Tentatives de négociations

Durant sa quête de signatures, le PLR a tenté de négocier avec la Société des amis des musées, la Fondation Maurice Favre ainsi que le Conseil communal. Des échanges « qui n'ont pas porté leurs fruits » selon le chef de groupe PLR Alain Vaucher. Ce dernier avance aussi que devant « les faibles garanties d'économie avancées par la Ville », la droite a décidé de ne pas retirer son projet de référendum qui - finalement - a échoué.

Alain Vaucher regrette que les bras aient manqué pour récolter les paraphes dans le temps imparti, soit 40 jours, surtout que « une personne sur deux interrogée à ce sujet » a signé le texte.

Le chef de groupe PLR, Alain Vaucher

De son côté, le Conseil communal est un peu soulagé. Alors que le projet peut aller de l'avant, les autorités exécutives avancent que ce dernier sera ajusté pour correspondre au mieux aux volontés des partis.

Le conseiller communal en charge de la culture, Théo Bregnard :

Le Canton a déjà annoncé une subvention pour les travaux du MIH, reconnu d’intérêt national, à hauteur de 460'000 francs. Le premier coup de pioche pourrait avoir lieu en 2024. /jha-lre


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus