La Chaux-de-Fonds : l’action sociale encore en convalescence

Le Service communal de l’action sociale de la Métropole horlogère panse encore ses plaies. ...
La Chaux-de-Fonds : l’action sociale encore en convalescence

Le Service communal de l’action sociale de la Métropole horlogère panse encore ses plaies. Un nouveau rapport du conseil communal fait le point sur la situation et sur les coûts du dommage pour la Ville

Le Service de l'action sociale à La Chaux-de-Fonds a dû faire face à de nombreuses démissions depuis l'an dernier (photo : archives). Le Service de l'action sociale à La Chaux-de-Fonds a dû faire face à de nombreuses démissions depuis l'an dernier (photo : archives).

La remise dans le droit chemin du Service communal de l’action sociale de La Chaux-de-Fonds se poursuit, non sans peine. « Le SCAS est un gros navire qu’il a fallu depuis bientôt deux ans remettre dans le bon cap et dont la vitesse de croisière n’est pas totalement atteinte ». Voilà ce qu’on peut lire dans la conclusion d’un nouveau rapport d’information du Conseil communal transmis au Conseil général.


Une rotation de personnel importante

Pour remettre le Service à flot et identifier ses failles, l’exécutif a notamment engagé un juriste, créé des postes et organisé des journées de formation. Lors de tout nouvel engagement, des entretiens après 1, 3 et 6 mois sont menés systématiquement par la direction, peut-on lire dans ce rapport. On y apprend aussi que le Service de l’action sociale a connu une rotation d’employés importante durant quelques mois. Depuis le 1er mai 2021, dix assistants sociaux sur une équipe de 28 personnes ont quitté le service. Les motifs sont divers, selon le document : orientation vers un autre domaine social, démission pour des raisons de concurrence salariale alors que « d’autres n’ont pas supporté l’importante charge de travail générée par un taux de dossiers trop important (…), cela cumulé à une pression liée aux contrôles internes effectués devenus indispensables pour assurer la qualité des prestations délivrées ». Mais ça tangue un peu moins depuis quelque temps. Le mouvement de personnel s’est stabilisé à un rythme normal pour un service de cette taille. Il y a même eu une période de quatre mois sans démission, relate le Conseil communal.

L’exécutif chaux-de-fonnier fait également un point sur les conséquences financières et les dommages à la facture sociale. Il souligne que la charge totale des dysfonctionnements des dernières années s’élèvera au maximum à 1’450'000 francs. Le suivi des dossiers et les encaissements vont se poursuivre et viendront en déduction de cette somme assurent les autorités.

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds traitera ce rapport d’information lors de sa séance du 30 août. /jpp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus