Le Grand Conseil valide les comptes 2021

Si le bénéfice de 3,5 millions a été salué, les faibles investissements inquiètent les députés ...
Le Grand Conseil valide les comptes 2021

Si le bénéfice de 3,5 millions a été salué, les faibles investissements inquiètent les députés neuchâtelois tout comme la dépendance aux résultats de la BNS. L'élaboration du budget 2023 risque d'être tendue, vu l'évolution économique et les attentes de toutes parts

Les comptes 2021 affichent 3,5 millions de francs de bénéfice. Les comptes 2021 affichent 3,5 millions de francs de bénéfice.

Des comptes 2021 salués, mais avec des réserves. Le Grand Conseil a accepté mardi le rapport du Conseil d’État sur le dernier exercice qui affiche 3,5 millions de francs de bénéfice. Le budget prévoyait toutefois un excédent de revenus de 8 millions de francs. Cette détérioration est en grande partie due aux conséquences de la pandémie de Covid-19.

Si la gestion du Conseil d’État et sa prise en main lors de la pandémie ont été encensées par les députés, les faibles investissements, le non-respect du frein à l’endettement et la dépendance aux résultats de la BNS ont fait réagir les groupes.


Des inquiétudes

Le groupe socialiste s’est inquiété des institutions de l’État qui sont « au bord de l’épuisement », selon le député Christian Mermet. Un simple retour à la normale ne viendra pas gommer les efforts consentis. Le député vallonnier s’est aussi étonné que la réserve de politique conjoncturelle n’ait pas été touchée surtout dans cette période qui s’y prêtait. Une constatation partagée par le groupe Vert-Pop.

Ce dernier a surtout tiqué avec l’argent reçu à la suite des résultats de la BNS, soit 82 millions de francs. Il demande que lors du prochain budget, la moitié de ce montant soit alloué aux investissements et que le budget 2023 soutienne la vision d’un canton proclimatique et social avec toute une série d’amélioration. Selon le groupe Verts-Pop, ceci sera financé en partie par l’argent de la BNS.

La députée verte, Christine Amman

L’UDC reconnait la bonne tenue des comptes, mais constate que le résultat ne respecte pas le frein à l’endettement. Comme l’an dernier, le parti agrarien avance qu’il faut réduire les charges croissantes de l’administration.


Investissements trop timides

Si le PLR est satisfait de constater que le canton a démontré sa capacité de résilience avec la crise sanitaire, le contexte sanitaire ne saurait toutefois « occulter la situation toujours délicate des finances neuchâteloises », s'il n'y avait pas eu un apport complémentaire de la BNS et de la part cantonale à l'impôt fédéral direct, a expliqué Alexis Maire. Selon le député PLR, il apparaît quasiment impossible de réaliser l’ensemble des projets d’investissement envisagés et il faudra les prioriser. Les investissements nets se sont élevés l'an dernier à 63,1 millions de francs, soit 21,7 millions de moins que ceux budgétés, mais 11,3 millions de plus que l’exercice 2020.

Selon les vert’libéraux-Le Centre, les investissements sont aussi beaucoup trop faibles.


Dérapages des finances prévus

« Les comptes 2021, qui enregistrent pour la 5e année consécutive une amélioration, sont satisfaisants vu la situation particulière liée à la crise sanitaire », a de son côté déclaré Laurent Kurth, conseiller d'État, en charge des finances. Ils présentent des chiffres noirs sans prélèvement dans la réserve de politique conjoncturelle alors que le budget 2021 prévoyait une ponction de 31 millions.

Le conseiller d'État en charge des finances, Laurent Kurth

Laurent Kurth est très inquiet par rapport à la situation actuelle, car « les sollicitations à l'égard de l'État sont toujours plus nombreuses. (...). Il y aura une nécessité d'arbitrage et de faire des choix ».

Selon le conseiller d'État, « le dérapage des finances publiques est programmé ». Il a fait allusion au retour de l'inflation, à la remontée des taux d'intérêt qui pourrait coûter 36 millions de francs supplémentaires à l'État, aux conséquences de la guerre en Ukraine, aux risques énergétiques et aux problèmes d'approvisionnement. /ATS-jha-jpp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus