Un nouvel outil pour l’aéronautique développé au CSEM

Créer un capteur capable de déceler des dégâts causés au fuselage des avions: c’est l’un des ...
Un nouvel outil pour l’aéronautique développé au CSEM

Créer un capteur capable de déceler des dégâts causés au fuselage des avions: c’est l’un des projets sur lequel travaille le Centre suisse d’électronique et de microtechnique à Neuchâtel

Le Centre suisse d'électronique et de microtechnique est chargé de coordonner un projet européen pour créer un capteur capable de détecter les dommages provoqués au fuselage des avions. Le Centre suisse d'électronique et de microtechnique est chargé de coordonner un projet européen pour créer un capteur capable de détecter les dommages provoqués au fuselage des avions.

Un nouvel outil pour inspecter le fuselage des avions. Le Centre suisse d’électronique et de microtechnique, basé à Neuchâtel, travaille à l’élaboration d’un capteur capable de déceler les dégâts qui auraient été provoqués par un choc à l’ossature de l’appareil. L’idée est d’intégrer ce capteur au fuselage pour faciliter la détection des dommages et ainsi éviter que l’appareil ne soit cloué au sol durant les inspections.

Ce capteur s’illustre tout d’abord par sa taille : moins d’un millimètre d’épaisseur pour éviter d’alourdir le fuselage. Autre spécificité : cet outil sera sensible à différentes longueurs d’onde : le visible, ce qui se voit à l’œil nu, les rayons infrarouges et les rayons X. Andrea Dunbar, cheffe du secteur intelligence artificielle embarquée pour les systèmes de vision, au CSEM :

Le CSEM coordonne ce projet européen. Il travaille en partenariat avec l’Université Jean-Monnet de St-Etienne et Alma Technologies, une entrprise spécialisée dans les composites pour l’aéronautique, également basée en France. Ce nouveau capteur devrait être prêt à l’été 2023 mais il faudra patienter encore un peu plus pour le voir intégré à un avion. Andrea Dunbar :

Le CSEM et ses partenaires ont été retenus pour la conception de ce capteur, notamment pour leurs compétences dans le domaine de l’aéronautique. Andrea Dunbar :

Place maintenant à ce nouveau défi : le capteur qui doit être intégré au fuselage des avions est une première à l’échelle mondiale, selon Andrea Dunbar. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus