45 millions pour le collège des Parcs

Le Conseil général de Neuchâtel a accepté de libérer cette somme record lundi soir pour la ...
45 millions pour le collège des Parcs

Le Conseil général de Neuchâtel a accepté de libérer cette somme record lundi soir pour la rénovation du bâtiment, mais aussi pour la construction d’une annexe et de deux salles de sport enterrées. Un crédit cependant plus élevé que prévu qui a provoqué le mécontentement des élus

L'image de synthèse du bâtiment annexe qui sera construit à la place de l'ancienne salle de gymnastique au nord du collège des Parcs. (Photo : Commune de Neuchâtel) L'image de synthèse du bâtiment annexe qui sera construit à la place de l'ancienne salle de gymnastique au nord du collège des Parcs. (Photo : Commune de Neuchâtel)

C’est un crédit record, mais non sans histoire, qui a été accepté lundi soir par le Conseil général de Neuchâtel. Une enveloppe de 45 millions de francs a été octroyée pour la rénovation et l’extension du collège des Parcs (38 oui, 1 non et 2 abstentions), sous les applaudissements de quelques professeurs venus assister aux débats. Cet argent permettra la rénovation complète du collège principal tout en conservant sa valeur patrimoniale (19,5 millions), la construction d’un bâtiment annexe (8,5 millions), la création de deux salles de sport enterrées (14,5 millions), ainsi que la réalisation des aménagements extérieurs et d’autres frais (2 millions).

Reste que cette somme globale est bien plus élevée que les 36 millions pressentis au départ. Dans son rapport soumis au Conseil général, le Conseil communal a expliqué cette différence par le fait que la première estimation n’était que sommaire, dans le but de lancer les études d’avant-projet, ainsi que le concours d’architecture. Dans cette seconde phase, la nécessité de remplacer complètement l’ancienne salle de gymnastique, l’étude précise des coûts sur la base des appels d’offres, la nouvelle Loi sur l’énergie ou encore la volatilité des prix des matériaux ont, entre autres, fait gonfler la facture finale.

Ces explications n’ont de loin pas convaincu le législatif. Si le projet global n’a pas été remi en cause lors des discussions, tous les groupes ont exprimé leur surprise, voire leur agacement au sujet de cette hausse des coûts. Mis au pied du mur, les élus n’ont pas hésité à adresser un avertissement au Conseil communal

Jacqueline Zosso, membre du groupe socialiste

Tout aussi mécontent, le groupe libéral-radical a proposé un amendement de dernière minute pour raboter le projet de 2 millions de francs. Une proposition qui n’a cependant pas convaincu le reste de l’assemblée, qui a argumenté qu’il était cavalier de tailler dans le lard à l’aveugle.

Yves-Alain Meister, membre du groupe PLR et seul élu à avoir refusé le projet

La réalisation du projet de rénovation et d’extension du collège des Parcs peut donc débuter. Comme prévu, élèves et enseignants quitteront le collège le temps des travaux. Leur déménagement vers les bâtiments des Sablons et de Beauregard devrait se faire durant le premier semestre 2022 et leur retour au printemps 2025. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus