Communautés religieuses : le peuple dit non

Les citoyens neuchâtelois ont refusé ce dimanche la reconnaissance des communautés religieuses ...
Communautés religieuses : le peuple dit non

Les citoyens neuchâtelois ont refusé ce dimanche la reconnaissance des communautés religieuses par l’Etat par 56% voix. La Loi, acceptée par le Grand Conseil, était combattue par référendum

Le peuple n'a pos voulu de la reconnaissance d'utilité publique des communautés religieuses par l'Etat. (Photo d'archives : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le peuple n'a pos voulu de la reconnaissance d'utilité publique des communautés religieuses par l'Etat. (Photo d'archives : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

De nouvelles communautés religieuses ne seront pas reconnues d’utilité publique par l’Etat dans l'immédiat dans le Canton de Neuchâtel. Le peuple a refusé la Loi par 56,25% des voix. Le texte, accepté par le Grand Conseil, était combattu par référendum. Le PLR et l'UDC voulaient que le peuple puisse se prononcer lors d'une reconnaissance d'une communauté religieuse. Le Centre était aussi opposé à la loi, tout comme le POP, mais pour d'autres raisons, soit la défense de la stricte laïcité.

Toutes les communes neuchâteloises ont refusé l’objet sauf Neuchâtel qui dit oui à 52,48%. À La Chaux-du-Milieu, le score est de 50% dans les deux camps. Le taux de participation affiche un peu moins de 37%.

Les Eglises catholique romaine, catholique chrétienne et réformée évangélique resteront pour l’instant les seules communautés reconnues par l'Etat dans le canton de Neuchâtel. /sma

La réaction de Laurent Kurth, ministre en charge des cultes:

Deux invités pour commenter le résultat de cette votation: Jean-Daniel Jeanneret, vice-président du Parti libéral-radical neuchâtelois, et Yves Bourquin, président du Conseil synodal de l’Eglise réformée évangélique du canton Neuchâtel:


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus