Neuchâtel : zones blanches en voie de disparition

Le système de stationnement va changer cet automne à La Coudre, aux Portes-Rouges et à Monruz ...
Neuchâtel : zones blanches en voie de disparition

Le système de stationnement va changer cet automne à La Coudre, aux Portes-Rouges et à Monruz avec l’arrivée de zones bleues et de vignettes

Les zones blanches appartiendront bientôt au passé à La Coudre, aux Portes-Rouges et à Monruz. Ici, la rue de Champréveyres. Les zones blanches appartiendront bientôt au passé à La Coudre, aux Portes-Rouges et à Monruz. Ici, la rue de Champréveyres.

Du changement en matière de stationnement à Neuchâtel. Les zones blanches à La Coudre, aux Portes-Rouges et à Monruz vont afficher une autre couleur. Si la météo le permet, elles seront transformées en zones bleues d’ici fin octobre.

Pour parquer de manière illimitée, les résidents et les entreprises des quartiers concernés devront se munir d’une vignette coûtant 110 francs par année. La règle veut qu’une seule vignette par ménage ou par entreprise soit accordée, mais des exceptions, étudiées au cas par cas, sont possibles.

Ce système de stationnement, adopté en 2008 par le Conseil général, est déjà en vigueur sur le reste du territoire de l’ancienne Ville de Neuchâtel.

L’un des objectifs est de lutter contre les véhicules ventouses. Le conseiller communal en charge de la mobilité Mauro Moruzzi :

«La disponibilité pour les résidents augmente»

Les résidents et les entreprises pourront déposer une demande en vue d’obtenir une vignette à partir de fin septembre. Il faut compter une dizaine de jours pour l'acquérir, selon Bernard Chassot, responsable de la circulation et du stationnement.

Pour Mauro Moruzzi, ce système permet aussi d’assurer un tournus dans l’utilisation des places entre les résidents qui travaillent la journée et qui ont besoin de parquer durant la nuit, et les utilisateurs des quartiers qui doivent stationner en journée.

De nombreux logements ont été ou sont en construction dans cette partie de la ville. Alors, est-ce que l’offre en stationnement suit cette poussée démographique ? On retrouve Mauro Moruzzi :

Les besoins changent en matière de stationnement

/sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus